Lampe ASP DOT

Lampe ASP DOT

Tony nous présente la nouvelle lampe minuscule d’ASP. Rechargeable, dotée d’une puissance de 130 lumens, elle est garantie à vie, pour la somme d’environ 50€. Une petite lampe ultra compacte qui deviendra vite un indispensable de votre Every Day Carry.

 

Ouverture Terräng Bushcraft

Ouverture Terräng Bushcraft

C’est désormais officiel : notre boutique Terräng OUTLET change de concept et devient Terräng Bushcraft ! Vincent et Anthony vous accueillent au 3 Rue de l’Estrapade dans le 5ème AR Parisien du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Nos deux conseillers de ventes seront ravis de vous apporter toutes les informations nécessaires et les meilleures astuces pour préparer au mieux vos diverses aventures !

Suivez les sur Facebook : ici.

Découvrez en image le nouvel aménagement de la boutique :

Lampe pour drone Rugo de Fox Fury

Lampe pour drone Rugo de Fox Fury

Nous sommes heureux de vous présenter la lampe Rugo de chez Fox Fury :

C’est une lampe versatile avec de nombreuses intensités et 3 champ d’éclairages possibles.
Initialement développés pour une utilisation sur drone, à la fois pour une utilisation loisirs type prise de vue que pour la surveillance, cette lampe a également d’autres applications en photo ou autres activités de loisirs et de plein air grâce à son adaptabilité avec les montages universels à vis ou type Go Pro :

Vous etes intéressé par cette nouvelle solution, n’hésitez pas à nous contacter !

1000 coffrets Oakley Alpha pour les FS

1000 coffrets Oakley Alpha pour les FS

La marque américaine Oakley, recherchant les meilleurs équipements pour les forces armées, en général, et les forces spéciales, en particulier, a mis au point le coffret balistique M Frame Alpha.

Ce coffret est doté d’une lunette, d’un masque et de 4 verres du système Alpha Oakley SI. Le concept Alpha offre de multiples configurations en fonction de la mission et des méthodes d’infiltration (terre, air, mer). Alpha est un système polyvalent, modulaire et évolutif grâce à 3 parties interopérables autour d’un verre unique, il est composé d’une monture, d’un joint Helo et d’un masque Halo qui sont disponibles séparément ou complet.

Terräng MP-Sec a mis en place un programme d’évaluation pour ce masque en France. Les résultats se sont avérés excellents !

Suite à une volonté des forces spéciales françaises d’acquérir ce type de masque, l’expression de besoin s’est ressenti, engendrant ainsi une sollicitation de l’administration pour ces produits distribués par Terräng MP-Sec France.

Nous venons ainsi de livrer un total de 1000 coffrets Alpha à la PFAF O mais au profit des forces spéciales :

CARACTÉRISTIQUES :
– 4 verres balistiques : clair, gris fumé et PrizmTM TR22 et TR45.
– Verre en Plutonite®, le polycarbonate de qualité optique d’une pureté optimale.
– Technologie High Definition Optics(HDO®) avec une géométrie Polaric EllipsoidTM.
– Revêtement anti-buée avancé.
– Protège 100% des rayons UVA/UVB et des ondes bleues jusqu’à 400NM.
– Résistance et confort longue durée avec la monture en O Matter TM ultra-robuste.
– Monture poids plume : 28 g.
– Branches fine permettant une parfaite compatibilité avec les protections auditives externes ainsi que des systèmes de communication.
– Masque Halo profilé et compatible avec tout dispositif de vision nocturne en montage casque et systèmes de masque O2.
– Doublure polaire respirant sur joint mousse pour confort et performances idéales.
– Système d’attache Velcro ouverture rapide, ignifugé avec bandes anti-glissement.
– Système de changement de verre facile et sans outils.
– Entièrement compatible avec des dispositifs de vision nocturne en montage casque.
– Entièrement compatible avec des casques MICH, ACH, CVC, PASGT, Ops-Core, Team Wendy et CryeTM.

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

Révolution technologique : FusionSight

Révolution technologique : FusionSight

L’entreprise française Bertin a inventé le premier monoculaire portable au monde qui fusionne des images numériques de couleur à bas niveaux de lumière (BNL) et des images thermiques.

FusionSight est un monoculaire portable qui fournit des images numériques couleur Bas Niveaux de Lumière (BNL) et des images thermiques, pour un usage séparé ou fusionné. Il est particulièrement adapté aux besoins des chefs de groupe d’infanterie et des forces spéciales. Cet équipement fiable et léger est efficace sur le terrain lors d’opérations, face à des ennemis dissimulés ou camouflés. Améliorant la capacité de détection des menaces et des cibles pour un repérage rapide ou une surveillance à long terme facilitée, FusionSight s’impose aussi comme un outil clé pour la police et les forces de sécurité intérieure. FusionSight offre un précieux soutien visuel, même dans des conditions de visibilité limitée et de faible luminosité. Cet équipement s’adapte aussi bien pour les missions de recherche et de sauvetage, que pour la localisation de disparus et de victimes. Doté d’un design ergonomique inspiré par les besoins des utilisateurs, FusionSight permet l’enregistrement d’images preuves et la diffusion « live » sur un écran déporté.

CARACTÉRISTIQUES :

  • 3 modes de vision numériques « All-in-One » : visible couleur BNL, thermique et fusion intelligente

  • Détection, Reconnaissance, Identification, de nuit comme de jour, jusqu’à 3km

  • Enregistrement des images et sortie vidéo HD, communication sans-fil

  • GPS et centrale inertielle permettant une désignation précise

  • Capteur thermique UC (8-12μm) 640 x 480 @17μm

  • Capteur visible CMOS couleur BNL 1280 x 1024p

  • Affichage Oled Full HD 1280 x 1024 FOV NUIT W: 32° / N: 8° FOV JOUR W: 29° / N: 7.25°

  • Autonomie : 7 heures

  • Poids : 990 g

Vente aux professionnels : ici

AIC ASP St Astier Gendarmerie 2017

AIC ASP St Astier Gendarmerie 2017

MP-Sec France est heureuse de vous annoncer l’organisation et la tenue d’un stage Instructeur ASP (AIC- ASP Instructor Certification) qui s’est déroulé du 28 au 30 mars 2017 au sein du CNEFG à Saint Astier (Centre National d’Entraînement des Forces de Gendarmerie).

C’est la première fois depuis l’équipement de la Gendarmerie Nationale en bâtons télescopiques il y a une quinzaine d’années et les formations initiales, qu’un stage ASP est organisé exclusivement aux profits des instructeurs de Saint Astier, nous sommes fiers d’avoir rendu cela possible.

Les participants étaient composés de 12 Instructeurs du CNEFG et de 28 stagiaires Instructeurs MIP (ce stage qui se tient une fois par an est destiné à former les futurs experts et référents en intervention professionnelle dans les différentes régions de Gendarmerie). L’ensemble des participants ont fait preuve de belles qualités physiques et techniques, le tout dans un excellent état d’esprit à la fois de forte cohésion et de professionnalisme.

Les Gendarmes qui sont confrontés à une évolution des menaces importante, cherchent en permanence à adapter leurs procédures et leurs techniques. Cette ouverture d’esprit a permis un accueil et un échange extrêmement intéressant autour du nouveau protocole d’entraînement ASP et des nouveaux produits, en particulier le bâton télescopique TALONs’ouvrant au choix par inertie ou à la main et sa fermeture par bouton. Les menottes ASP ont également reçu un accueil très favorable, les menottes rigides offrant une réponse adaptée à des problématiques de transfèrement entre autres. Enfin le concept du travail intégré des lampes et étuis rotatifs ASP a suscité un intérêt particulier car le travail de lampe ne se limite pas à la nuit ou au combat lumière, au contraire, c’est un besoin permanent et le concept de la 3ème main peut se révéler utile et professionnel dans de nombreuses situations.

Nous tenons à remercier les instructeurs-Trainer ASP James Schram et Jonas Nobels venus respectivement de New-York City (États-Unis) et Bruxelles (Belgique) pour leur instruction de haute qualité et leur professionnalisme, Dorothea Schurr (directrice des ventes internationales ASP) pour le soutien et les moyens mis à disposition pour ce stage. Nos remerciements vont également au Colonel Bras commandant le CNEFG et au Lieutenant-Colonel Aranda commandant la Division d’Intervention professionnelle pour avoir rendu cet échange possible, merci aussi pour leur accueil chaleureux et leur hospitalité.

Comment traiter une hypo-thermie ?

Comment traiter une hypo-thermie ?

J’ai voulu aujourd’hui partager avec vous autours d’un sujet sur lequel on trouve difficilement des informations sur le web : il s’agit du traitement de l’hypo-thermie. Les tests que j’évoque en dessous ont été réalisés par l’armée américaine en 2010 et dont les résultats ont été publiés au JOSW.

La couverture de laine ne permet pas de prévention significative de la perte de chaleur par rapport aux produits qui préviennent la perte de chaleur avec un élément chauffé activement qui ont mieux réussi que la plupart des méthodes de prévention passive. Le HPMK ™ original a atteint et maintenu des températures significativement plus élevées que toutes les autres méthodes et les contrôles à 120 minutes (37°c). Aucun des dispositifs avec un élément chauffé activement n’a obtenu le 44°c soutenu qui pourrait endommager le tissu humain s’il est laissé en place pendant 6 heures. Les meilleures méthodes passives de prévention des pertes de chaleur étaient la couverture Hot Pocket et Blizzard, qui se comportait de la même façon que deux des trois méthodes de chauffage actif testées à 60 et 120 minutes.

CONCLUSIONS: Tous les dispositifs actifs et passifs étaient mieux que les couvertures de survie classique. Dans des conditions proches de la température ambiante, les méthodes de réchauffement passif (couverture Blizzard ™ ou Hot Pocket) étaient aussi efficaces que les dispositifs de chauffage actifs autres que le HPMK ™. Aucun des dispositifs avec un élément chauffé activement n’a atteint la température soutenue de 44°c qui pourrait endommager le tissu humain s’il était laissé en place pendant une période de 6 heures. Il faut déterminer comment ces données peuvent se traduire par des conditions de terrain pour prévenir la perte de chaleur dans les victimes de combat.

Couvertures ACTIVES : HPMK / Blair Hugger modèle 505/ READY HEAT/ chauffrette + 2 couvertures en laine.

Couvertures PASSIVES : couverture en laine/couverture de survie/blizzard/ HRP.

Comme vous le voyez la couverture de survie pour un « patient » mis en hypo-thermie à 34°c/2heures exposé à une température Ambiante de 22°c n’a aucune incidence.

Testé par l’armée américaine en 2010 sur un modèle fluide de dimensions troncales (45 litres de solution de dialysat prismasate®, environ 60% de 70 Kg ou 48,6 KG) réchauffé à 37°c par rapport à un témoin sans dispositif de réchauffement.

Les températures centrales ont été enregistrées toutes les 5 minutes pour 120 minutes au total, contrôle une chute cliniquement significative de 37°c à 34°c constamment sur 2 heures.

Eléments testés :

Découvrez la gamme complète de couverture haute performances :

 

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

 

SOFINS 2017

SOFINS 2017

Chers clients,

Nous étions cette semaine au camp de Souge pour exposer au salon SOFINS nos dernières innovations et répondre aux questions de la communauté des Forces Spéciales. Nous avons présenté nos dernières tenues, sacs et gilets d’assaut ainsi que les aides à la visée, munitions et  équipements pour fusils d’assaut directement sur le pas de tir.

Chargeurs MAGPUL – la référence selon l’United States Marine Corps.

Chargeurs MAGPUL – la référence selon l’United States Marine Corps.

USMC ADOPTE LE CHARGEUR MAGPUL PMAG GEN M3

PMAG Window GEN M3 est le seul chargeur autorisé au combat pour l’United States Marine Corps.

Magpul Industries a annoncé aujourd’hui qu’après plusieurs années de tests et d’essais dans des laboratoires du gouvernement de différents chargeurs commercialisés ainsi que de multiples versions des chargeurs USGI en aluminium, l’United States Marine Corps a choisi le chargeur PMAG Window GEN M3 de chez Magpul pour être l’unique chargeur autorisé au combat.

Dans un document publié au journal officiel du 16 décembre dernier, l’USMC a établi que les chargeurs autorisés au combat seront NSN 1005-01-615-5169 (Window GEN M3, Noir) et NSN 1005-01-659-7086 (Window GEN M3, Coyote). Toutes les unités au sein du Corps des Marines sont dorénavant autorisées à réquisitionner ces chargeurs sur leur budget opérationnel. Les chargeurs aluminium EPM USGI actuels seront utilisés exclusivement dans le cadre de la formation.

Ce choix est intervenu après une série de tests pendant de nombreuses années. La série PMAG GEN M3, avec ou sans fenêtre, ont démontré de meilleures performances que tout autre chargeur USGI éprouvé par les laboratoires du gouvernement américain, avec différentes munitions et notamment la nouvelle munition de l’armée américaine M855A1.  Parmi les plateformes testées on compte le M4, M16 et M27 IAR (HK416). Les essais ont également conclu que le PMAG GEN M3 produisait moins de dégâts de chambre et de rampe d’alimentation que les autres chargeurs lors de l’alimentation des cartouches M855A1, ce qui peut prolonger la durée de vie des armes. Les PMAG GEN M3 ont aussi facilement surpassés toutes les exigences de durabilité / manipulation brutale dans des températures froide, ambiante et chaude; la poussière et les conditions défavorables ; brouillard salin / résistance à la corrosion; exposition aux UV; et la résistance chimique.

«C’est une excellente nouvelle pour tout le monde chez Magpul, cela valide des années de travail assidu par notre équipe entière pour perfectionner et produire les chargeurs les plus fiables au monde» a dit Duane Liptak, Directeur de management produits et marketing pour Magpul Industries. «Nous sommes extrêmement fiers de servir l’USMC de nouveau. Beaucoup d’entre nous ici, y compris notre fondateur, ont des racines dans le corps des Marines, et c’est très important pour nous à titre personnel et à titre professionnel».

Sur Magpul

Fondé en 1999, Magpul  a été lancé pour fabriquer un dispositif innovateur pour aider à la manipulation de chargeurs de fusils lors des rechargements sous stress. Ce premier produit est à l’origine du nom de l’entreprise. Au cours des 10 dernières années, Magpul a continué à croitre et à développer de nouvelles gammes avec sensiblement la même mission et le même processus et en insistant sur l’innovation, la créativité et l’efficacité. Cette année, Magpul célèbre ses 10 années de développement et de fabrication de chargeurs pour différentes armes, dont les plateformes AR15/M4/M16, G36, AUG, SR110/M110, AK47/AK74, Glock et Remington 700.

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

Visite Bunker OAKLEY USA

Visite Bunker OAKLEY USA

Oakley est une célèbre marque américaine qui a été fondée en 1975 par Jim Jannard. Celui-ci mit au point et breveta un matériau plastique unique appelé « Unobtainium » qui a la propriété d’avoir une adhérence accrue avec la peau lorsque sa surface est mouillée. Le premier produit qui fut fabriqué par Oakley fut ainsi une poignée « grip » pour motocross et BMX. Cet article trône d’ailleurs toujours fièrement dans la « O-Five Gallery » Oakley racontant l’historique de la marque car il fut le début de la mission d’Oakley qui est de fabriquer les produits les plus aboutis pour les athlètes.

Basé sur cette philosophie, c’est à partir de 1980 qu’Oakley a mis au point des lunettes de soleil pour les cyclistes afin de les protéger des rayonnements UV alors que ceux-ci n’en portaient pas jusqu’à présent. Le début de l’histoire que nous connaissons tous commença avec cette nouvelle diversification dans les lunettes de soleil et les lunettes et masques pour le sport.

La branche militaire débuta quant à elle dans le début des années 80 avec un premier partenariat avec l’armée américaine afin de développer de nouvelles technologies visant à améliorer la protection, la performance et le confort des lunettes jusqu’alors en service dans les forces armées. Cela a engendré la création du département spécialisé pour ces besoins, appelé « Oakley Standard Issue » qui assure le développement de lunettes et masques de protection ayant une clarté optique et un confort inégalé tout en garantissant des niveaux de protections aux impacts et aux éclats à haute vélocité.
Ce département est installé dans le siège social de Oakley situé au sud de Los Angeles dans le ville de Foothill Ranch.

Ce bâtiment imposant à l’architecture inégalée a pour inspiration les environnements post-apocalyptique des films Mad Max et Blade Runner. Il a été construit en 1997 et 1998 à partir du même métal que celui utilisé pour la construction des porte-avions et le coût total avoisine les 45 millions de dollars ! L’intérieur de ce bâtiment et notamment son hall d’entrée est une vraie cathédrale à en juger par sa hauteur mais ses ventilateurs surdimensionnés et les plaques de métal rappellent les cales à moteur des portes-avions. L’univers militaire y est très présent avec notamment la présence de siège de pilote d’avion de chasse servant de fauteuil d’attente.

Ce grand hall d’entrée est ouvert au public puisqu’il abrite un service de réparation, un show-room avec les dernières nouveautés et un mini laboratoire présentant les avantages technologiques des verres Oakley en terme de clarté optique, distorsion optique et de résistance aux impacts.

Cette prouesse est dûe aux techniques de fabrication des écrans à double courbure qu’ils ont développés dès 1999 ainsi que par l’utilisation du polycarbonate exclusif Oakley appelé Plutonite.

Le bâtiment One Icon abrite ensuite les différents départements de la société (achats, finances, développeurs & designers) ainsi qu’une très grande usine produisant jusqu’à 70 000 écrans par jour, soit environ 35 000 paires de lunettes !
Le fait de regrouper toutes ces activités essentielles dans un même bâtiment permet au service R&D de pouvoir tester les prototypes directement sur la ligne de production car il arrive parfois qu’il faille plusieurs centaines d’essais et de nombreux mois afin d’obtenir la lunette parfaite.

Ce détail dans la conception se retrouve également sur les chaînes de production puisque tous les écrans sont fabriqués à partir d’une forme unique qui est ensuite découpée, ébavurée et passée dans pas moins de 7 bains à électrolyse pour enlever toutes traces de débris, de doigts, de cheveux afin d’obtenir l’écran le plus pur. Les montures sont quant à elles moulées sur place et chauffées à très haute température avec un procédé exclusif, leur permettant ainsi de s’assurer qu’aucune bulles d’air soient présentes dans la monture, tout en garantissant une souplesse des branches.

L’ensemble des débris, chutes et pièces qui ne respectent pas les standards de qualité Oakley sont recyclés et revendus à des industriels extérieurs afin qu’ils soient transformés.

L’ensemble des lunettes sont ensuite assemblées et contrôlées à la main en bout de production afin de s’assurer une qualité parfaite.

C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons que les opérations d’Oakley respectent de nombreux standards internationaux, dont les normes ISO 9001.

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.