Pansements hémostatique WOUNDCLOT

Pansements hémostatique WOUNDCLOT

Une innovation médicale a permis de produire un pansement « unique » qui peut arrêter une hémorragie sévère en quelques minutes, ce qui pourrait permettre de sauver rapidement des vies. Quand il est mis au contact de liquides, « Woundclot » permet aux liquides de changer d’état pour devenir un gel. Le bandage « Woundclot », développé par Core Scientific Creations, possède une « structure moléculaire particulière » qui active le facteur de coagulation N°12, ce qui signifie qu’il peut absorber de grandes quantités de liquide sans pour autant se disloquer, et se transforme en gel.

Son inventeur, le Dr Shani Eliyahu Gross, vice-président de Core Scientific Creations a déclaré lors des échanges franco-israéliens concernant la prise en charge médicale des tueries de masse :

« Quand il est mis au contact de liquides, ce produit commence à absorber d’énormes quantités de sang, puis il change d’état pour devenir un gel. Plus le pansement absorbe de sang, plus vite il commence à coaguler. L’efficacité du bandage, et le fait qu’il ne nécessite pas qu’une pression soit appliquée sur la plaie, peut avoir des implications importantes dans le domaine du combat, où les saignements incontrôlables sont la première cause de décès. Cette invention est particulièrement pertinente dans le cas de blessures à la tête, du thorax et au cou, où l’application d’une pression ne permet pas pour autant de faire cesser l’hémorragie ».

Ce produit est unique car il est le seul produit sur le marché dont les caractéristiques excluent l’application d’une compression lors d’une hémorragie sévère tout en étant en même temps bio-absorbable . Il n’est classé que IIB en Europe mais déjà classe III en Israel en chirurgie orthopédique. »

La police israélienne utilise depuis quelques années les bandages Woundclot, et ils sont également vendus dans les hôpitaux pour un peu moins de 10€ par bandage (taille 10x10cm). Actuellement en phase de test en France, ces pansements pourraient permettre dans les tuerie de masse de gagner énormément de temps en complément des garrots à pauses rapides type cliquet dans les Mass Casualty Incident (MCI) ou plan NOVI (Nombreuses victimes).

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

Visite au SOFIC USA

Visite au SOFIC USA

Toujours à la recherche des dernières innovations et en liaison directe avec les marques que nous distribuons en France, nous sommes actuellement en Floride au salon SOFIC. Ce salon est l’équivalent du SOFINS où se retrouvent les membres de la communauté des Forces Spéciales.

Voici quelques photos du stand 5.11 Tactical :

Le stand Surefire et le stand Princeton Tech :

Le stand Team Wendy et le stand KRYPTEC :

Le Convention Center où se déroule le salon, ainsi que la baie avec les bateaux de certains stands founisseurs (Oakley…) :

Le stand FLIR, et autre… :

Comment régler correctement son porte-plaques 5.11 TacTec Plate Carrier ?

Comment régler correctement son porte-plaques 5.11 TacTec Plate Carrier ?

Au travail ou pendant les séances de sport (ou même les 2 !), certains choisissent d’être accompagné d’un porte-plaques. Pour régler celui-ci, il faut tout d’abord savoir comment le porter correctement, c’est-à-dire, à quel niveau doivent se situer vos plaques de protections balistiques (ou lestées, selon l’emploi du porte-plaques). Ces dernières doivent couvrir les organes vitaux que sont le cœur, les poumons, etc… Il faut donc les positionner de la meilleure manière ! Le haut de votre plaque doit arriver juste sous le niveau de votre incisure jugulaire, plus simplement : le creux formé par le haut de votre sternum et vos deux clavicules, voyez plutôt :

Vient ensuite la question du confort et de la liberté de mouvements. De manière générale, cela varie en fonction des préférences de chacun. Mais je vous conseille de porter votre porte-plaques le plus près du corps possible sans vous sentir étouffé, ainsi, il suivra au mieux vos mouvements sans se balancer sur vous.

Vous l’aurez donc compris il faut donc régler votre porte plaque 5.11 en hauteur et en largeur !

Avant de commencer à régler, il vous faut au préalable insérer vos plaques balistiques dans votre porte-plaques. Elles s’insèrent comme ceci, par le bas :

Et doivent être maintenues en place par les 4 sangles à l’intérieur du compartiment, comme cela :

Vos plaques doivent être enfoncées le plus haut possible dans votre porte-plaques et ensuite maintenues en place par les sangles verticales. Les sangles latérales servent à centrer vos plaques.

Une fois vos plaques fixées à l’intérieur, venons-en au réglage de la taille. Pour ceci, ouvrez la face arrière de votre porte-plaques :

Vous y trouverez le surplus de MOLLE latérale, ainsi qu’un câble noir qui part du bas de la face arrière de votre porte-plaques et qui va jusqu’au haut de la face avant : il s’agit en fait du système de délestage rapide de votre porte-plaques.

Tirez le câble de son logement situé au bas de la face arrière et faite le remonter jusqu’aux bretelles de votre porte-plaques. Ouvrez les bretelles et continuez à tirer le câble noir, une fois les bretelles ouvertes et le câble sorti, vous vous apercevrez que vos bretelles sont en deux parties :

Il vous suffit maintenant de repositionner les deux parties comme vous le souhaitez pour donner plus ou moins de longueur à vos bretelles :

Une fois positionné, il faut repasser le câble en faisant des « dessus dessous » dans les passants des deux parties des bretelles, un peu à la manière d’un tressage MOLLE :

Une fois les bretelles tressées, vous pouvez les refermer et faire passer le câble dans son guide jusqu’au bas de la face arrière de votre porte-plaques :

Arrivé en bas du guide vous pouvez maintenant régler la largeur de votre porte-plaques en laissant sortir plus ou moins de MOLLE vers l’extérieur :

Une fois la taille choisie, il suffit de finir le tressage en « dessus dessous » avec le câble noir et ranger le surplus de câble dans le logement dont vous l’avez sorti au départ :

Vous pouvez maintenant refermer la face arrière et enfiler votre gilet qui est désormais à votre taille ! Cependant, pas d’inquiétudes : il se peut que vous aillez besoin de plusieurs essais pour trouver LE réglage parfait, mais une fois ajusté vous n’aurez plus à y toucher…

Si vous avez une question concernant le réglage ou butez sur un point, n’hésitez pas à nous appeler en boutique.

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

Review et test du CFK 7 de 5.11 Tactical

Review et test du CFK 7 de 5.11 Tactical

A l’occasion d’une ballade dominicale dans la forêt d’Orléan pour aller chercher du bois gras, j’ai choisi d’emmener avec moi et de tester pour la première fois le couteau CFK 7 de chez 5.11 Tactical. Le CFK 7 (Camp and Field Knife, le 7 étant pour sa taille en pouces) est le « petit » dernier de la gamme coutellerie de la marque américaine. Résolument typé outdoor, il se veut solide, modulable et apte à toutes les tâches qu’un bon couteau de camp pourrait rencontrer.

« Surprise » est le mot qui m’est venu à l’esprit en premier quand je l’ai sorti de la boite grâce à son étui moulé, solide et bien pensé. Un passant (amovible) muni d’une pression complète sécurise la rétention déjà solide du couteau. Deux passants molle-lock permettent une variété de ports intéressants.

Une fois le couteau sorti de l’étui, on passe dans un autre monde! Les français peu habitués aux lames massives devront être bien préparés aux 7 pouces (18 cm) de la lame et surtout aux 7 mm d’épaisseur.

Pourtant une sensation de légèreté est bien la, due principalement a l’excellent équilibre du couteau. Le profil convexe remonte bien haut et l’affutage en sortie de boite est réellement rasoir. Il est évident que pour peler une pomme son épaisseur le pénalisera, mais ce n’est pas ce que l’on demande à un couteau comme ça… Toutefois, sa capacité à effectuer des coupes fines en surprendra plus d’un ! Le grip est un peu glissant en sortie de boite, je pense surtout que cela est dût au produit de protection dont est enduite la lame. Un simple passage à l’éponge et au produit vaisselle et il reprend une accroche plus que convenable.

Le principe d’un couteau de camp est de répondre a un cahier des charges simples, pour faire tout ce que l’on peut avoir à faire sur une sortie nature : de la simple rando en passant par un bivouac bushcraft, en passant par du tracking (recherche de gibier blessé) ou du search and rescue (équivalent nord-américain de notre sécurité civile).

Une fois le morceau de pin saturé de résine trouvé…

Il est temps de se mettre au travail !

Deuxième surprise, la lame rentre fort dans ces fibres denses, et même très for t! A plusieurs reprises il m’a fallu forcer pour le sortir de la coupe mais rapidement un beau morceau de bois gras est extrait et nettoyé de son écorce.

Puisque l’on est là, autant préparer un petit thé, la bouilloire étant dans le sac All Hazard et le CFK 7 ne demandant qu’à faire sauter des copeaux de bois gras ! Le travail de pointe est plutôt agréable et la prise avancée réellement confortable même pour quelqu’un comme moi avec des doigts courts.

Nettoyage de zone en raclant le sol avec la lame :

Puis viens l’obligatoire séance de batonnage, un morceau de chêne bien sec fera d’excellentes buchettes sans laisser la moindre trace sur le coating (revêtement) de la lame. L’affutage est toujours rasoir en fin de sortie, les traitements thermiques ont vraiment été soigné sur cet acier SCM 435.

Puis laissons de coté nos soucis quotidiens pour nous abandonner a la vue relaxante d’un feu de camp…

Un combo agréable avec le sac 5.11 All Hazards et la scie Fiskars sw75…

Surtout n’oubliez pas que l’aventure est là où vos pieds vous emmènent et que pour se retrouver, il faut parfois savoir se perdre

 

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

Lampe ASP Scribe

Lampe ASP Scribe

ASP est le leader de la fabrication de bâtons de défense télescopiques, un outil aujourd’hui indispensable aux Forces de l’Ordre. La marque américaine propose une série de lampes dédiées aux policiers et militaires.

Petite lampe tactique de 190 lumens d’une longueur inférieure à 15 cm et qui pèse un peu plus de 50g, ce qui la rend facile à transporter dans une chemise ou dans une poche de pantalon. La lampe Scribe fait partie de la gamme EDC (Every Day Carry) avec son format stylo, elle est robuste et sa lumière est intense. Elle est fournie avec 2 piles au Lithium AAA beaucoup plus performantes en autonomie que les piles alcalines, la Scribe délivre une lumière de 190 lumens avec une autonomie continue d’environ 1h30. Son corps est en aluminium aéronautique 6061 anodisé noir mat et elle dispose d’un clip de poche amovible.

Caractéristiques :

  • LED XPG2 Cree de 190 Lumens ANSI FL1 Standard
  • Autonomie 1h30 en exécution continue
  • Protection anodisé aluminium aéronautique 6061 et chrome
  • Pocket Clip amovible pour un port facile
  • Switch 2 positions : Momentanée ou continu
  • Résistance au choc d’une hauteur de 2m
  • Etanche à la pluie
  • Longueur 5.6″ (14.4cm)
  • Poids: 55g
  • 2 piles AAA ASP au Lithium (LR3) incluses
  • Compatible avec les piles Alcalines

*Garantie à vie par ASP

Achats particuliers : ici.
Achats professionnels : ici.

Quels sous-vêtements porter sur le terrain ?

Quels sous-vêtements porter sur le terrain ?

Les sous-vêtements sont très importants car ce sont eux qui sont en contact direct avec le corps, ils sont nommés également 1° couche dans le domaine de la randonnée ou activité en plein air ; Pour ces vêtements seuls les textiles de qualités doivent être choisis, et en particulier leurs qualités de thermorégulation, antibactérienne, et si possible leur résistance aux fortes chaleurs voir ignifugé.

Le vêtement haut : Il ne doit pas comporter de coutures aux niveaux des épaules et bien descendre sur les reins, son rôle est de tenir le corps au sec, ce n’est pas un vêtement chaud, j’en distingue trois modèles, tout d’abord celui utilisé pour les saisons chaudes, très léger à manches courtes, avec éventuellement des aérations sous les bras et un col rond ou en V ; puis un modèle tout temps à manches longues col rond ( Lifa , carline) et enfin éventuellement un pour la saison froide un modèle identique au précèdent mais très légèrement plus épais.
Ils sont employés de la manière suivante : en été, port sur l’homme du modèle court, emport du modèle tout temps ; en général, port du modèle tout temps, emport du modèle très légèrement plus épais.
Le vêtement bas : Il doit être de type cuissard, les coutures ne doivent pas être gênantes aux zones de frottements, l’élastique de tour de taille doit être de type plat et large, de plus le vêtement doit comporter une ouverture sur le devant, pour éviter les mouvements de l’élastique lorsque l’on doit uriner, on choisira si possible également un modèle été, un modèle tout temps, et éventuellement un modèle plus chaud, emporté de la même manière que pour le haut. Éventuellement le modèle chaud pourra être un modèle long.
Cet ensemble haut, bas, doit être bien contre le corps, agréable à porter, le haut bien rentré dans le bas avec le moins possible de zones de frottements notamment dans le dos .
Les chaussettes, pour ces effets aucune solution ne fait l’unanimité, en partie parce que chacun cherche la chaussette magique qui ne fait pas mal aux pieds même après un raid de 100 km, « ça n’existe pas » tout d’abord elles doivent être choisies à la bonne taille, avec des renforts aux points de friction, et dans des matériaux conservant leurs propriétés même mouillés et séchant rapidement ; là aussi nous choisirons un modèle temps chaud, un modèle tout temps et un modèle temps froid ; deux grands types se distinguent les mi- mollet, et celles montantes sur le mollet, les montantes sont de port plus sûr car le maintien est meilleur, elles ont moins tendance à tomber, en général elles ont une durée de vie plus longue car les élastiques de retenue sont moins sollicités, les modèles tout temps et temps froid doivent être de ce type, le type mi- mollet peut être choisi pour le modèle temps chaud, mais attention, là, seul les enseignes de référence doivent être choisi, car le maintien à mi mollet demande des qualités de fabrication très pointues, en particulier le tissage des élastiques, car il n’est pas possible d’avoir les chaussettes qui tombent en mission, en cas de doute choisir la plein mollet plus légère pour le modèle chaud, les chaussettes plein mollet de plus peuvent être roulées sur la chaussure de manière à dégager le mollet ; elles seront emportées, soit comme pour les effets haut bas un modèle de chaque , soit deux modèles identiques une sur l’homme l’autre emporté.
Certaines chaussettes techniques sont plus particulièrement prévues pour les chaussures doublées en gore tex, si vos chaussures le sont ? s’orienter éventuellement sur ce choix.
Voilà pour la rubrique contre le corps, bien comprendre que la fonction première de ces vêtements est d’évacuer le plus vite possible la transpiration, mais également de pouvoir être lavée facilement, même sur le terrain si la situation le permet, et de sécher très vite, ce qui permet d’avoir contre son corps des vêtements propres, les autres vêtements ne pouvant pas être nettoyés de la même manière, de plus ces vêtements sont les seuls à être pris en double en mission, même s’ils ne sont pas lavés ils seront changés dès que possible, idéalement par exemple en hiver pendant un arrêt long en zone de sûreté, le soir changer ses chaussettes, mettre celles portées dans les poches à mains du pantalon pour sécher, puis changer le haut pour le modèle plus chaud, aérer celui porté ou le glisser entre les vêtements chauds pour sécher puis dans le duvet, les remettre le matin, toujours un ensemble sec à disposition.

Cet ensemble sec sera toujours emporté, mis dans un sachet étanche, celui-ci ne prendra que peu de place et de poids, tout le confort minimum se trouve dans la qualité de ces effets, d’excellents produits sont disponibles sur le marché, si on ne reste que sur des qualités hydrofuges et antibactériens ou anti UV, le choix est immense en revanche si l’on rajoute ce qui me semble essentiel c’est-à-dire une résistance aux fortes chaleurs voir ignifuges le choix se rétrécit, mais souvent gage de qualité.
Poids, à titre indicatif en faisant la moyenne des produits : Haut 150g , bas 120g, chaussettes 300g, sachet étanche 30g, totale du sac toute mission 600g environ.

Vente aux particuliers : ici
Vente aux professionnels : ici

Lampe ASP DOT

Lampe ASP DOT

Voici la nouvelle lampe minuscule d’ASP :

Rechargeable, dotée d’une puissance de 130 lumens, elle est garantie à vie, pour la somme de 49€.

Une petite lampe ultra compacte qui deviendra vite un indispensable de votre Every Day Carry.

Pour en savoir plus :

CARACTÉRISTIQUES:

  • Léger, compact et robuste
  • Sortie LED: 130 lumens
  • Autonomie continue: 25 minutes
  • Aluminium 6061 T6 finition anodisée noire
  • Lunette dentelée pour une activation rotative facile
  • Indicateur de charge
  • 3.7 volt (batterie Lithium-ion rechargeable)
  • Longueur: 47.55 mm
  • Diamètre: 14.60 mm
  • Poids: 13.6 g
  • Etanche et résistant aux chutes de 2 m
  • Câble Flex USB inclus

Vente aux particuliers : ici

Vente aux professionnels : ici

Ouverture Terräng Bushcraft

Ouverture Terräng Bushcraft

C’est désormais officiel : notre boutique Terräng OUTLET change de concept et devient Terräng Bushcraft ! Vincent et Anthony vous accueillent au 3 Rue de l’Estrapade dans le 5ème AR Parisien du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Nos deux conseillers de ventes seront ravis de vous apporter toutes les informations nécessaires et les meilleures astuces pour préparer au mieux vos diverses aventures !

Suivez les sur Facebook : ici.

Découvrez en image le nouvel aménagement de la boutique :

Lampe pour drone Rugo de Fox Fury

Lampe pour drone Rugo de Fox Fury

Nous sommes heureux de vous présenter la lampe Rugo de chez Fox Fury :

C’est une lampe versatile avec de nombreuses intensités et 3 champ d’éclairages possibles.
Initialement développés pour une utilisation sur drone, à la fois pour une utilisation loisirs type prise de vue que pour la surveillance, cette lampe a également d’autres applications en photo ou autres activités de loisirs et de plein air grâce à son adaptabilité avec les montages universels à vis ou type Go Pro :

Vous etes intéressé par cette nouvelle solution, n’hésitez pas à nous contacter !

1000 coffrets Oakley Alpha pour les FS

1000 coffrets Oakley Alpha pour les FS

La marque américaine Oakley, recherchant les meilleurs équipements pour les forces armées, en général, et les forces spéciales, en particulier, a mis au point le coffret balistique M Frame Alpha.

Ce coffret est doté d’une lunette, d’un masque et de 4 verres du système Alpha Oakley SI. Le concept Alpha offre de multiples configurations en fonction de la mission et des méthodes d’infiltration (terre, air, mer). Alpha est un système polyvalent, modulaire et évolutif grâce à 3 parties interopérables autour d’un verre unique, il est composé d’une monture, d’un joint Helo et d’un masque Halo qui sont disponibles séparément ou complet.

Terräng MP-Sec a mis en place un programme d’évaluation pour ce masque en France. Les résultats se sont avérés excellents !

Suite à une volonté des forces spéciales françaises d’acquérir ce type de masque, l’expression de besoin s’est ressenti, engendrant ainsi une sollicitation de l’administration pour ces produits distribués par Terräng MP-Sec France.

Nous venons ainsi de livrer un total de 1000 coffrets Alpha à la PFAF O mais au profit des forces spéciales :

CARACTÉRISTIQUES :
– 4 verres balistiques : clair, gris fumé et PrizmTM TR22 et TR45.
– Verre en Plutonite®, le polycarbonate de qualité optique d’une pureté optimale.
– Technologie High Definition Optics(HDO®) avec une géométrie Polaric EllipsoidTM.
– Revêtement anti-buée avancé.
– Protège 100% des rayons UVA/UVB et des ondes bleues jusqu’à 400NM.
– Résistance et confort longue durée avec la monture en O Matter TM ultra-robuste.
– Monture poids plume : 28 g.
– Branches fine permettant une parfaite compatibilité avec les protections auditives externes ainsi que des systèmes de communication.
– Masque Halo profilé et compatible avec tout dispositif de vision nocturne en montage casque et systèmes de masque O2.
– Doublure polaire respirant sur joint mousse pour confort et performances idéales.
– Système d’attache Velcro ouverture rapide, ignifugé avec bandes anti-glissement.
– Système de changement de verre facile et sans outils.
– Entièrement compatible avec des dispositifs de vision nocturne en montage casque.
– Entièrement compatible avec des casques MICH, ACH, CVC, PASGT, Ops-Core, Team Wendy et CryeTM.

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.