Quels petits équipements pour le terrain ?


Retex / vendredi, août 18th, 2017

Les ceintures de pantalon, le mieux c’est de ne pas en avoir. Si vous devez porter une ceinture, la choisir sans boucles et fermant par velcro. Les boucles de ceinture sont gênantes lorsque nous sommes assis, ainsi que les ceinturons de combat. Certaines ceintures possèdent une face extérieure en velcro permettant de maintenir un ceinturon plus large, équipé de l’autre face velcro, et de passant type MOLLE. Ce dispositif est excellent, néanmoins suivant les gabarits, il peut ne pas être adapté à la morphologie quand l’équipement est porté. De plus, si la plateforme ceinturon est portée sans la ceinture, sa face velcro abîme le pantalon. Si l’on doit porter une arme ou un accessoire à la ceinture, en choisir une avec boucle mais ne faisant pas de bruit à l’ouverture. Je ne parle pas ici des ceintures de sécurité, ces modèles étant des matériels devant être homologués, et leur port réglementé.

Les guêtres peuvent très utiles pour les déplacements en zones humides, en particulier les zones herbeuses. Les modèles en grosse toile sont à préférer car elles ne provoquent pas de condensation contrairement aux modèles en nylon. Les fermetures éclairs et boucles sont placées du côté extérieur pour ne pas s’accrocher pendant la marche. Pour les terrains plus secs et caillouteux, il existe des petites guêtres appelées aussi « stop cailloux ». Leur rôle est d’étanchéifier la chaussure des éléments extérieurs. Enfin des guêtres pratiquement intégrales en matière type « Gore tex » sont disponibles, elles ne sont en revanche destinées qu’aux missions de type statiques car le textile employé est trop fragile pour tout déplacement de type tactique. Elles sont très efficaces dans leur domaine d’exploitation.
En ce qui concerne les coiffures de combat, mis à part le casque, la seule coiffure réellement efficace est le Bob, il protège l’ensemble de la tête , visage, oreilles, nuque. Il doit être dans la matière légère de la tenue de combat, avec des aérations en mailles. Un bouton cousu sera placé sur l’avant avec la boutonnière en vis-à-vis sur la visière de manière à pouvoir relever l’avant du bob pour gagner en visibilité si besoin. Son fond intérieur sera de couleur rouge ou orangé pour éventuellement servir de marquage en le retournant. Enfin, il aura une drisse pour le relier aux équipements ou aux vêtements, et éventuellement une jugulaire également en drisse.

Pour les saisons fraîches, nous choisirons la cagoule comme coiffure, elle sera dans un textile fin et chaud, ignifugé si possible. Cette coiffure permet le port du casque, casque de radio, et protège le cou. Quand elle n’est pas portée, elle ne prend que très peu de place dans le sac.

Pour les gants, je ne suis pas un grand fan des gants de combat. Une paire de gants type « nomex » fine, paume en cuir, ignifugée, montant haut au-dessus du poignet me paraît très bien. Nous couperons le bout de l’index et du pouce. Pour une meilleure préhension du matériel, les rebords coupés seront renforcés par des points de couture. Ces gants seront toujours emportés, ils seront mis dans la poche du pantalon coté fort.

En saison fraîche il sera emporté, une paire de gant, en laine ou en soie, du même style que les gants de « running » dont la fonction est de confort. Ce ne sont pas des gants de combat, mais ce ne sont pas non plus des gants spécifiques pour les gros froids. Ces gants seront pris en même temps que la cagoule dont ils seront inséparables. Ils seront mis dans la cagoule pour le transport, ou l’un et l’autre dans les poches de la grosse si celle-ci est emportée.
S’il y a un risque de verglas sur la zone d’intervention, des petits chaussons caoutchoucs munis de petits crans métalliques. Ce genre de matériel s’enfile par-dessus la chaussure et s’enlève très rapidement, ils ne prennent pas trop de place et sont relativement légers.

Voici le kit qui doit se trouver en permanence sur soi, sur le terrain en exercice comme en OP :


Tout d’abord dans la poche cargo du pantalon coté fort : au fond, un paquet de mouchoir en papier ; des BAB ; et sur le bord avant entre la couture et le bouton de fermeture un couteau pliant à clip, (clip de couleur noire !!). Celui-ci sera d’un modèle à ouverture une main, pas trop grand 10cm max fermé, et muni d’une drisse qui doit pouvoir être mise autour du poignet. Cette drisse doit être serrée de manière à ce que le couteau ne glisse pas quand elle est en place en cas d’une utilisation en bout de bras. Ce couteau n’est pas un couteau de combat, c’est un utilitaire.
Puis dans la veste, dans la poche de bras coté faible, une drisse de 50cm avec au bout une petite lampe « type pouce » et une petite boussole du même gabarit, le tout fixé à la poche. Enfin, une petite poche plastique transparente contenant 6/10 cachets de purification d’eau. Si ceux-ci sont présentés sur une tablette type cachets le côté fin sera renforcé par du chatterton, puis l’équivalent de 50 ou 100 euro (50 euros est l’équivalent dans la monnaie locale si l’on se trouve à l’étranger), la clé de sa chambre ou appartement, et enfin une feuille plastifiée avec (si votre POP le permet) sur une face votre, nom, prénom, n° matricule, n° sécu, n° mut, et groupe sanguin. Sur l’autre face une croix séparant la feuille en 4, et où il sera inscrit : dans la partie supérieure gauche : MANGER- BOIRE- 1 , sur la partie supérieure droite : DORMIR- 4, sur la partie inférieure gauche : CONFORT- 3, et sur la partie inférieure droite : SECU-ACTION-2. Cette feuille nous servira à la préparation de la musette ou sac à dos (ce sera traité dans un autre chapitre). Cette petite poche est surtout destinée à une éventuelle évacuation sanitaire de manière à ne pas se retrouver trop à la routasse à l’hôpital. Dans la poche côté fort : un carnet (à spirales et résistant à l’humidité) et un crayon à mine avec gomme sera placé dans les spirales. Idéalement, les poches de bras doivent avoir des drisses sur les curseurs de fermetures à glissières fixées par nœuds têtes d’alouette, une drisse rouge et une verte, la rouge étant placée sur celle contenant la poche « anti routasse ».

 

 

Achat aux particuliers : ici.
Achat aux professionnels : ici.