Review kit de nettoyage QWIC MIL Breakthrough Clean®

Review kit de nettoyage QWIC MIL Breakthrough Clean®

Armes à feu et entretien vont de pair.

C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit d’armes fournies par une administration pour un usage professionnel. L’entretien est alors non seulement gage du bon fonctionnement de l’outil le moment venu, mais également gage de longévité d’un objet qu’on ne vous remplacera pas de si tôt…

Les professionnels, les chasseurs et les tireurs ont tous appris ici ou là à nettoyer leurs armes, avec plus ou moins d’efficacité et plus ou moins de bon sens.
Le temps où l’on devait frénétiquement ramoner les canons avec un écouvillon pelé au bout d’une « baguette » en cochonium pour transformer ensuite le bel objet en friteuse est semble-t-il révolu, et c’est une bonne chose même si certaines croyances perdurent… Finex le bout de chiffon imbibé d’une huile quelconque et la brosse à dents usagée.

Comme beaucoup, je me suis confectionné petit à petit un kit d’écouvillons correspondants à mes calibres, de baguettes en laiton, de patch calibrés, de mèches et tire-mèches souples, d’un solvant efficace, d’une huile de qualité et d’une graisse plus tenace pour certaines mécaniques viriles, le tout dans une pochette. Ça fonctionne. Mais avec le recul, c’est long, disparate, acheté a droite et à gauche et finalement coûteux.

Le progrès aidant, de nombreuses marques proposent des kits tout faits, aux contenus et prix variables.
Et comme la marque Breakthrough Clean ® est arrivée dans notre magasin préféré j’en ai profité pour me procurer un kit complet répondant à mes besoins : le QWIK-MIL.
Mes besoins : du 9 mm, du 5,56 mm et du 7,62 mm, le tout facilement transportable et bien rangé, léger et compact, utilisable partout. Pas de baguette donc mais du câble.

Bingo. ´Font ça bien, ces américain et ça se voit, et ça n’est nullement un reproche. Et côté packaging ils ont mis toute l’Amérique. C’est gros, voyant et explicite. A l’intérieur de la grosse et jolie boîte, la pochette, noire dans mon cas, avec son patch PVC velcro aux couleurs de la marque.

La pochette est bien finie, double zip, poche extérieure zippée, passants MOLLE intégrés et facilement manipulables au dos. Une fois ouverte, c’est bien rangé, modulable sans excès, simple et de bon goût. Mention spéciale pour la pochette transparente contenant les écouvillons qui est amovible sur velcro, un petit luxe simple mais appréciable.

Le contenu : une bouteille d’huile, une bouteille de solvant, un sachet échantillon de graisse, deux câbles de longueurs différentes (dans mon cas un pour armes de poing et un pour armes d’épaule), une poignée polymère pour tirer le câble, un lot d’écouvillons nylon du calibre choisi (dans celui-ci forcément du 9mm du .30 et du .22), deux tire-patch (ici encore un .30 et un .22) et un sachet de patch tissus carrés calibrés. C’est complet et la poche n’est pas pleine, de quoi l’agrémenter de mes accessoires favoris en complément si besoin.
Détail appréciable, les pas de vis des écouvillons, poignée et câbles sont standards et compatibles avec les accessoires d’autres grands fabricants comme Otis.

Bon, soyons honnêtes, rien de révolutionnaire dans le contenu. Ce kit est orienté terrain, donc entretien courant de l’arme en vue d’un maintien opérationnel. Les éléments qui le composent sont donc plutôt courants… Le Q de QWIC veut dire…Quick donc vite, le I lui veut dire improved ou amélioré. Pas de faux semblant, on est bien sur un un kit de campagne pour un nettoyage rapide. Mais mieux que le rapide d’avant, vous savez, celui avec la vieille baguette et l’huile multi-tout.

Ce qui est sensé justifier le prix du kit que certains, comme toujours, jugeront stratosphérique tandis que d’autres parfaitement décent, ce sont les produits Breakthrough en eux-mêmes.  On a l’impression d’être en présence de 2 bouteilles d’eau. Solvant et huile sont parfaitement translucides et inodores. On peut lire sur leur site qu’ils sont non-toxiques, ce que je ne vérifierai pas, non-irritants, non-corrosifs, non-agaçants… Bref, eco-friendly.

Je n’ai ni le temps ni l’envie de jouer à l’écologiste, j’utilise les poubelles plutôt que la nature, je ne prend pas la voiture pour faire 100m et ça me suffit. Mais je conçois que cela puisse être un argument convaincant pour certains… Tant que ces derniers tirent également des munitions pourvues d’amorces non toxiques, d’ogives sans plomb et de poudres bio dans un stand de tir pressurisé avec atmosphère filtrée auquel ils se rendent en voiture électrique. A bon entendeur ;). En revanche, non-toxique, quand on manipule et respire ces produits plusieurs fois par semaine pendant toute une carrière, voire toute une vie pour les plus passionnés, c’est un argument pertinent que j’entends plus volontiers.

Place au nettoyage ! Tout y passe au fil des séances : Glock, revolver .357, UMP, AR-15, AK, Mini-14, fusil à pompe, carabine de précision, etc.

Premier bon point : le solvant est bien incolore et inodore mais pas sans solvant. Il est contenu dans un flacon avec vaporisateur très pratique pour l’appliquer partout en quantité adéquate. Dommage que le bouton soit si fragile, le mien a cédé au bout d’une dizaine d’utilisations, ne laissant plus couler qu’un simple filet de solvant à chaque pression, néanmoins toujours utilisable à l’ancienne.
Il décape très bien tous les résidus de tir et pas de traces d’agression des divers plastiques et revêtements. Seul bémol mais qui ne concernera pas les professionnels tirant exclusivement de la munition dite « blindée », il peine à enlever les dépôts de plomb laissés par des ogives nues. Relativisons tout de même, j’ai fait le test sur un revolver .357 magnum ayant tiré 100 cartouches wad-cutter plomb. Le cône de forcément était pour le moins « emplombé » après cette séance et n’importe quel solvant servi par une brosse en nylon aurait peiné à la tâche.

L’usage du câble est facilité par la poignée fournie et les écouvillons nylon enduits de solvant font leur office dans les canons et les chambres.

L’huile est tout aussi incolore et inodore que le solvant… et aussi fluide. C’est déroutant. Elle est contenue dans un flacon à bouchon inamovible vissé très bien conçu. Je dis très bien conçu car, plein de malice, j’ai non seulement transporté et secoué partout le kit, mais également pris grand soin de le stocker en toutes occasions la tête en bas. Rien ne fuit. C’est toute fois à mon goût un peu fluide pour lubrifier des mécaniques aussi lâches que celles d’un Glock ou d’un AK. La graisse au Téflon semble plus adaptée, ce que confirment les recommandations du fabricant.

Cette graisse est tout simplement géniale. Quiconque aura utilisé des armes aux mécanismes un peu rustres comme les AK, mini-14, fusils à pompe, FM ou canons interstellaires savent à quel point un lubrifiant fluide tient peu longtemps sur les pièces en friction. La graisse au Téflon Breakthrough a passé tous mes tests haut la main. Les utilisateurs de culasses à verrou apprécieront également de conserver un mouvement smooth tir après tir. Dommage qu’il n’y ait qu’un petit sachet fourni. Une sorte d’amuse-bouche. L’achat d’une seringue de ce produit est donc tout de suite venu en complément tellement il se rend indispensable. Ladite seringue tient tout juste dans la pochette mais y trouve sa juste place.

L’ensemble est donc bien pensé, très complet avec sa housse, simple et efficace. Le prix ? Quelqu’un de mon magasin favori m’a dit un jour « le prix n’est pas un obstacle ». Bon, pour le coup, sans aller jusqu’à dire qu’il a raison par pur esprit de contradiction, il n’a pas tout à fait tort : ce qui justifie ici le prix ce sont les produits, pas la pochette, les écouvillons ou le super patch PVC. Ils sont réellement aboutis, efficaces et agréables à l’usage. Ça fait le job, au boulot comme le dimanche au stand, donc on ne peut qu’y trouver son compte.

Professionnel convaincu, passionné satisfait !

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

Les commentaires sont clos.