Notre avis sur le salon du survivalisme Paris 2018

Notre avis sur le salon du survivalisme Paris 2018

Nous vous proposons un débriefing sur la première édition du Salon du Survivalisme, qui a eu lieu du 23 au 25 mars 2018 à Paris.
Premièrement, le nom « survivalisme » a fait peur à beaucoup de monde, aussi bien aux exposants qu’aux médias. Nous avons pris le temps d’écouter et de discuter avec les organisateurs, et après une réflexion collective, nous avons choisi de faire partie de l’aventure !

Et quelle ne fût pas notre surprise, dès le premier jour du salon, d’y voir beaucoup de monde, avec des questions très intéressantes et un réel intérêt pour les activités en extérieur entre amis, voir même en famille. Les marques comme 5.11 et Snugpak sont maintenant bien connues du public et les équipements extrêmement populaires.

Nous sommes également ravis de l’enthousiasme du public concernant le paramédical et sur les comportements à avoir en cas de gros ou petits problèmes du quotidien. Claude BRUNET, notre technico-commercial médic, aussi connu pour alimenter la page Facebook « Secourisme en milieu hostile« , a animé une conférence d’une heure le samedi et a répondu à de nombreuses questions sur les gestes qui sauvent et les équipements sur notre stand.

Le bilan est extrêmement positif, l’équipe Terrang MP-Sec a adoré échanger avec tous les clients de passage sur le stand et sera dores et déjà sur la liste des exposants de la deuxième édition !

Retour en images :

Crédit photo @Fred Marie

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

Changer ses verres ESS CROSSBOW / ICE

Changer ses verres ESS CROSSBOW / ICE

D’une simplicité déconcertante, le montage et démontage des verres ESS se fait par système d’encoches sur le milieu et sur les côtés des montures pour ainsi rendre plus pratique et rapide le changement des verres dans n’importe quelle situation : en combat ou dans les loisirs ( tir sportif/Airsoft/etc… ).

Modèle CROSSBOW : Retirer ses verres

Modèle phare de la gamme ESS, ce modèle se démarque par son excellent maintien sur le visage de part sa monture rigide et ses branches larges.

Système d’accroche du verre à trois encoches, deux latérales et un clip central.

La première étape pour changer vos verres CROSSBOW est de pratiquer une rotation sur le clip central afin de délivrer le verre et pouvoir ainsi tirer les coins du verre hors de leurs encoches.

Pas d’inquiétudes, vous pouvez y aller fort, rappelons-nous que ce sont des verres de protection en polycarbonate.

Pour ce qui est de retirer la pièce nasale, rien de plus simple ! Une simple pression sur les deux bords avec le pouce et l’index.

 

Modèle CROSSBOW : Replacer ses verres

On recommence mais on inverse.

Pression simple sur les bords de la pièce nasale que l’on place dans l’insert prévu puis on enchaine sur une seconde pression verticale avec le pouce jusqu’à entendre un ‘’clic‘’.

Ceci fait, nous allons passer au remplacement des verres sur la monture. Placez un coin sur une première encoche, tordez le verre et placez le deuxième coin dans la deuxième encoche.

Finaliser le maintien en pivotant le clip central pour qu’il s’insert dans le milieu supérieur du verre.

Dans tous les cas, si vous avez réussi l’étape pour retirer vos verres, cette partie ne sera que du bon sens.

 

Modèle ICE : Retirer ses verres

Les lunettes ICE sont l’entrée de gamme de ESS.

Ne possédant pas une monture complète, ce modèle se compose de deux branches sur les coins gauche et droit à clipper sur le verre.

Les branches étant semi-rigides (vous pouvez modeler à la main), nous conseillons fortement d’y intégrer le strap de rétention fourni avec la paire de lunette.

Première étape, tirez sur la base des branches ; attention toutefois à bien tirer la base sinon vous casserez les dites branches.

Pour ce qui est du clip nasale, je vous laisse vous reporter à la partie CROSSBOW qui est exactement le même principe.

Modèle ICE : Replacer ses verres

Prenez vos montures/branches et placez les sur les coins supérieurs, deux encoches de chaque cotés et exercez une pression verticale jusqu’à entendre un ‘’clic ‘’. Pour cette étape, vous pouvez vous aider d’une surface rigide.

Enfin, pièce nasale… vous savez quoi faire.

 

Achats pour particuliers (modèle CROSSBOW) : ici.
Achats pour professionnels (modèle CROSSBOW) : ici.

Achats pour particuliers (modèle ICE) : ici.
Achats pour professionnels (modèle ICE) : ici.

Différence entre les crosses CTR et MOE Magpul

Différence entre les crosses CTR et MOE Magpul

Nous allons vous présenter les différentes subtilités entre les crosses MOE et CTR de la marque MAGPUL, crosses phares de la marque que nous pouvons voir sur de nombreuses unités et tireurs sportifs dans le monde.

Crosse CTR Mil Spec et Com Spec

La première chose que nous devons savoir sur nos crosses est le diamètre du tube.

Pour les modèles en Mil-Spec, le diamètre du tube de crosse sera de 1.15 pouce (2.921 cm). Cette mesure détermine aussi le coloris de la crosse. En Mil-Spec nous trouverons du FDE, OD, GREY, BLACK, FOLIAGE et une petite touche féminine PINK.

Pour les modèles en Commerciale le diamètre du tube de crosse sera un peu plus gros, il est à 1.17 pouce (2,9718 cm.) seul le coloris noir est disponible.

Tout d’abord l’aspect extérieur, ergonomique et fine parfaite pour adapter aussi bien sur une plateforme type AR15, HK416 mais aussi d’autres armes qui possèdent un tube de crosse similaire.

Appuie joue mis en place

Sur les deux modèles nous allons pouvoir ajouter un appuie joue. Très facile à mettre en place, il suffit de le mettre au-dessus des ergos qu’il suffit simplement de “clipser“.

Appuie joue mis en place

Il y a différentes hauteurs d’appuie joue : 0.75 Pouce (1,905 cm), 0.55 Pouce (1,397 cm) et 0.25 Pouce (0,635 cm).

Selon votre modèle de tube crosse il va y avoir quelques différences entre les rubber butt-pad (talon de crosse) entre les modèles Mil-Spec et Commerciale.

Sur le modèle Mil-Spec le talon de crosse sera plus fin 0.30 pouce (0,762 cm), idéal pour l’utiliser avec un gilet pare-balle.

Pour le modèle Commerciale le talon de crosse sera nettement plus gros 0.55 pouce (1,397 cm) parfaite pour les tireurs sportifs et les personnes n’utilisant pas de gilet pare-balle.

Bien sûr Magpul commercialise différents talons de crosse 0.30 pouce (0,762 cm), 0.55 pouce (1,39 cm) et 0.70 pouce (1,778 cm), cela vous permettra d’adapter selon vos besoins.

Différents appuie joue

Maintenant commençons à rentrer dans le vif du sujet entre les différences qui composent les crosses MOE et CTR.

Si nous regardons bien les deux crosses à plat côte à côte, nous pouvons remarquer une sorte de petit pièce amovible sur la partie gauche de la crosse CTR.

Cette pièce sert à verrouiller votre crosse. En rabattant la pièce vers le haut celle-ci viendra parfaitement épouser votre tube de crosse et bloquera votre crosse pour que celle-ci ne bouge plus.

Système de verrouillage ouvert

Système de verrouillage fermé

Nous remarquerons aussi ce petit cercle métallique sur la CTR. Ceci est un adaptateur rapide sangle (QD Sling Swivel). Avec cette pièce vous allez pouvoir adapter les sangles MS3 ou MS4 QD qui ont la possibilité de passer de 1 à 2 point, mais aussi les MS1 qui eux sont en 2 point.

Système de QD non installé

Système de QD installé

Nous proposons toute la large gamme MAGPUL, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions techniques ou pour connaitre des disponibilités.

Achats pour particuliers : ici.
Achats pour professionnels : ici.

Comment organiser son Go Bag 48H ?

Comment organiser son Go Bag 48H ?

Comment organiser son Go Bag ou BOB (Bug Out Bag) ? Exemple 48h avec sac S.O. TECH.

Tout d’abord : qu’est-ce qu’un Go Bag ? Un Go Bag est un sac d’évacuation rapide qui est toujours prêt pour vous permettre de quitter un endroit et vous mettre en sécurité en emportant le strict nécessaire. Nous partons du principe qu’une évacuation dure entre 48h et 72h, mais vous pouvez décliner le concept sur des durées plus longues, simplement en incorporant d’avantage de vivres et de changes.

Un Go Bag doit contenir :

  • De quoi vous abriter des intempéries (tentes, vêtements de pluie),
  • De quoi vous protéger du froid (sac de couchage, vêtements chauds),
  • De quoi vous signaler (sifflet, miroir, lampe…),
  • D quoi vous éclairer (lampe, bâtons lumineux),
  • De quoi vous nourrir et vous hydrater (nourriture et eau, système de réchaud),
  • De quoi vous soigner (kit medic).

Pour éviter que votre sac ne soit trop gros et trop lourd partez du principe qu’il faut éviter les objets redondants ou qui ne sont pas nécessaires. N’emportez que l’essentiel !

Voici un exemple de Go Bag avec des équipements de base que vous pouvez trouvez dans nos boutiques Terräng.

Le sac est un Go Pack de chez S.O. TECH que vous pouvez porter en sac à dos ou en bandoulière. Sa contenance est d’environ de 23 litres.

Voici comment organiser ce sac : le Go Pack possédant 5 compartiments, nous allons nous en servir pour aménager de manière réfléchie notre équipement. Les objets pouvant servir lors d’une marche ou au cours de la journée doivent être accessibles facilement, ils seront donc rangés dans les 4 poches extérieures du Go Pack et, à contrario, le matériel de bivouac qui n’a pas besoin d’être accessible immédiatement sera rangé dans le compartiment principal.

La petite poche du haut pour les petits utilitaires, tel qu’un Multitool Victorinox, du duct tape, de la paracorde et des Cyalumes, une lampe frontale Princeton Tec et des piles ASP.

La grande poche frontale servira pour le matériel de cuisine, un Jetboil avec sa cartouche de gaz et un plat déshydraté Drytec.

La poche latérale droite renferme les effets chauds : une Arc’teryx Cold wx LT Hoody et un bas Cold wx Arc’teryx également.

La poche latérale gauche est dédiée à la tenue de pluie Arktis Rainshield haut et bas.

Et enfin, le compartiment principal, avec une bâche, un sac de couchage, un sac à viande et un sur-sac imper Snugpak, un matelas gonflable Multimat et trois plats Drytec :

Avec le kit médical porté sur vous, et une poche à eau Camelbak Antidote 3L en plus dans le compartiment principal, vous obtenez un sac complet pour 48h, le tout pour un poids de 7.9 kg sans eau, ce qui vous fait un sac qui reste relativement léger et qui ne gênera en rien votre progression.

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

Review Palm Defender – Spray de Défense ASP.

Review Palm Defender – Spray de Défense ASP.

Le spray de défense discret Palm Defender et son trousseau de clés.

Dans mon paquetage, j’ai tout un fourbi de matériels plus ou moins pertinents, soit vis-à-vis de mon activité, soit vis-à-vis du matériel lui-même. Parmi les moins pertinents, la gagnante est sans aucun doute la bombe lacrymogène. Pour deux raisons :

Tout d’abord parce que celle fournie est moins puissante que le chili de mon voisin mexicain, qu’elle fuit, qu’elle est périmée depuis sa dotation (paraît que ce n’est pas grave…) et que son système de pulvérisation a été pensé pour (peut-être aussi par) quelqu’un dont les mains ressemblent à celles des tortues ninjas.

Ensuite parce que mon activité ne me permet décemment pas de me promener avec ce… cet… cette… eh bien cette bombe lacrymogène, parce que ça ne ressemble qu’à ça sous tous les angles possibles. A la limite, ce serait sous forme d’inhalateur pour asthmatique, je ne dirais rien mais là… Hop, dans le tiroir. Ne vous frottez pas les yeux après y avoir pris un trombone, je vous ai dit qu’elle fuyait.

C’est bien beau mais la lacry, n’en déplaise à la fée Europe, c’est parfois bien pratique. Et puis finalement ça plait quand même à l’Europe et aux administrations que ce soit une alternative aux pointes creuses.
Du coup, un petit tour dans mon magasin préféré qui a toujours si ce n’est LA solution, au moins une solution. Laquelle est le Palm Defender de chez ASP.

Je le trimbale dans mes poches et sacs accroché à mes clés depuis maintenant 4 ans. J’en suis à sa troisième cartouche. Une par péremption, une par divergence d’opinion et l’actuelle en place. Jamais de fuite ni de pression accidentelle, le système de sécurité est fiable et parfaitement fonctionnel, même si il demande un peu de manipulations pour l’appréhender efficacement. A ce sujet, son ergonomie est adaptée aux droitiers, les gauchers devront user d’une gymnastique digitale différente pour ôter la sûreté. Heureusement une cartouche d’entraînement neutre est disponible chez ASP. Je vous invite à l’utiliser afin de tester le produit et vous l’approprier. En plus c’est fun vous verrez ce qu’est neutre chez ASP

La sûreté s’efface d’une simple pression du pouce… de la main droite.

La finition noire est pour le moins résistante. En permanence frotté à des clés dans une poche elle se patine mais ne se raye pas ni ne s’en va. La surface moletée assure un bon grip et une prise en main sûre. Pour moi. Les viking aux grosses mains pleines de doigts préfèreront peut être les modèle Key et Street Defender plus longs.

L’option porte-clés permet un usage fléau du trousseau de clés en se servant du Palm comme manche. Bien que n’étant pas un expert en arts martiaux, je vois très bien comment faire, ça tombe sous le sens.
A l’usage, ça n’est pas un diffuseur grande capacité, mais c’est du qui pique fort et bien appliqué ça calmera les velléités du bandit de grands chemins juste ce qu’il faut pour… Plusieurs options s’offrent ensuite à vous, c’est vous qui voyez.

Pour la portée, on est sur du défensif pur, ça n’est toujours pas une gazeuse de CRS. Mais c’est suffisant pour la zone de contact physique, le spray étant suffisamment précis pour arroser une zone restreinte choisie dans le mètre devant vous. La durée de la vaporisation n’est pas très longue et j’avoue ne pas avoir eu le vice de chronométrer, mais c’est suffisant pour traiter une personne. Plusieurs petites pressions sont possibles bien que je l’utilise plus volontiers en application généreuse pour un traitement efficace de la maladie.

Ce petit porte clé a totalement et avantageusement remplacé un abominable et inutile conteneur lacrymogène, y compris hors service puisqu’elle suit mes clés. J’en ai acheté un à ma compagne qui ne la quitte plus non plus. C’est tout de suite plus rassurant d’avoir ses clés de voiture à la main quand on cherche sa place de stationnement dans le parking souterrain.

Approved.

Retex de mon Every Day Carry Urbain

Retex de mon Every Day Carry Urbain

Retex d’utilisation de mon EDC* urbain.
*(Every Day Carry)

Avant de commencer : Il faudra prendre en compte vos besoins, les lois en vigueur dans le pays et les conditions climatiques, les numéros d’urgences du pays dans lequel vous vous rendez ainsi que les transports utilisés. Je ferais l’impasse sur les produits d’hygiène, et si vous préférez les caleçons ou les slips, pour éviter les débats stériles…

Pour ma part j’ai opté pour la République Tchèque et plus précisément Prague.
Voyageant pour une durée de quatre jours, j’ai choisi l’avion comme moyen de transport avec un bagage cabine. Du coup : on oublie les batteries lithium, tout ce qui est coupant etc… (Se référer aux consignes de sécurité aéroportuaire).

Les critères de dimensions des bagages cabines étant extrêmement contrôlés, le sac Rush 24 de chez 5.11 Tactical reste le plus adapté pour un court périple. Ce voyage étant à but touristique uniquement, j’ai pris soin de prendre un guide avec une carte, bien pratique quand vous êtes perdu et que vous voulez consulter votre GPS sur votre téléphone mais que la batterie décide, à ce moment-là, de vous lâcher.

Prague étant une ville relativement sûre, les vieilles habitudes sont toujours tenaces.

Le stylo de défense 5.11 Tactical reste un incontournable dans un EDC ainsi que le Palm Defender de chez ASP. (Attention le Palm Defender est interdit en bagage cabine cependant dans 98% des contrôles il passe sans soucis). La ville étant relativement petite, nous avons décidé avec ma compagne de joindre l’utile à l’agréable en ne nous déplaçant qu’à pieds. Ce qui amène à bien prendre en compte les conditions climatiques et le terrain.

Bien choisir ses chaussures, pour ma part les Zephyr Gtx Mid de chez Lowa sont une valeur sûre pour un terrain urbain voir avec un dénivelé positif modéré. A notre arrivée, les conditions climatiques étant relativement froides, entre 3 et -3 degrés avec des ressentis allant jusqu’à -8 degrés.

Nul doute que mon choix s’est orienté vers la Cold WX Hoody (avec sa membrane windstopper et très déperlante) de chez Arc’teryx, elle a su faire ses preuves en ne l’utilisant qu’avec un t-shirt en dessous, et le Defender Flex de chez 5.11 Tactical pour le pantalon (pour faire plaisir à Madame), ainsi qu’un bonnet de chez Magpul. Je conseille pour les plus sensibles au froid de prendre également une Naga Hoody ou un RHO de chez Arc’teryx, des chaussettes en laine de merino de chez 5.11 Tactical et des gants en néoprene de chez Camelbak.

Avec l’expérience, j’emmène également toujours avec moi un EDC médical se composant de : kit de cheville FROG.PRO, 2 Wounclot, un garrot RMT 1.5, un pansement thoracique avec valve, un pansement étanche Activity Group, une paire de gants nitriles et 1 marqueur (vous pouvez rajouter un carnet primo intervenant Rite In The Rain dans votre poche ou sac). Le kit de cheville FROG.PRO me semblait le plus adapté pour ce séjour. Surpris de ne plus le sentir au bout de quelques minutes, j’ai passé le portique de sécurité du Château de Prague sans encombre. Aucune gène pendant la durée du voyage et pourtant un total de 34.3 km, 65800 pas et 106 étages montés (données Apple) ! Pour rappel : votre EDC médical doit être adapté à vos connaissances médicales au préalable.

Bon voyage à tous 🙂 !

Achats pour particuliers : ici.
Achats pour professionnels : ici.