Quels petits équipements pour le terrain ?

Quels petits équipements pour le terrain ?

Les ceintures de pantalon, le mieux c’est de ne pas en avoir. Si vous devez porter une ceinture, la choisir sans boucles et fermant par velcro. Les boucles de ceinture sont gênantes lorsque nous sommes assis, ainsi que les ceinturons de combat. Certaines ceintures possèdent une face extérieure en velcro permettant de maintenir un ceinturon plus large, équipé de l’autre face velcro, et de passant type MOLLE. Ce dispositif est excellent, néanmoins suivant les gabarits, il peut ne pas être adapté à la morphologie quand l’équipement est porté. De plus, si la plateforme ceinturon est portée sans la ceinture, sa face velcro abîme le pantalon. Si l’on doit porter une arme ou un accessoire à la ceinture, en choisir une avec boucle mais ne faisant pas de bruit à l’ouverture. Je ne parle pas ici des ceintures de sécurité, ces modèles étant des matériels devant être homologués, et leur port réglementé.

Les guêtres peuvent très utiles pour les déplacements en zones humides, en particulier les zones herbeuses. Les modèles en grosse toile sont à préférer car elles ne provoquent pas de condensation contrairement aux modèles en nylon. Les fermetures éclairs et boucles sont placées du côté extérieur pour ne pas s’accrocher pendant la marche. Pour les terrains plus secs et caillouteux, il existe des petites guêtres appelées aussi « stop cailloux ». Leur rôle est d’étanchéifier la chaussure des éléments extérieurs. Enfin des guêtres pratiquement intégrales en matière type « Gore tex » sont disponibles, elles ne sont en revanche destinées qu’aux missions de type statiques car le textile employé est trop fragile pour tout déplacement de type tactique. Elles sont très efficaces dans leur domaine d’exploitation.
En ce qui concerne les coiffures de combat, mis à part le casque, la seule coiffure réellement efficace est le Bob, il protège l’ensemble de la tête , visage, oreilles, nuque. Il doit être dans la matière légère de la tenue de combat, avec des aérations en mailles. Un bouton cousu sera placé sur l’avant avec la boutonnière en vis-à-vis sur la visière de manière à pouvoir relever l’avant du bob pour gagner en visibilité si besoin. Son fond intérieur sera de couleur rouge ou orangé pour éventuellement servir de marquage en le retournant. Enfin, il aura une drisse pour le relier aux équipements ou aux vêtements, et éventuellement une jugulaire également en drisse.

Pour les saisons fraîches, nous choisirons la cagoule comme coiffure, elle sera dans un textile fin et chaud, ignifugé si possible. Cette coiffure permet le port du casque, casque de radio, et protège le cou. Quand elle n’est pas portée, elle ne prend que très peu de place dans le sac.

Pour les gants, je ne suis pas un grand fan des gants de combat. Une paire de gants type « nomex » fine, paume en cuir, ignifugée, montant haut au-dessus du poignet me paraît très bien. Nous couperons le bout de l’index et du pouce. Pour une meilleure préhension du matériel, les rebords coupés seront renforcés par des points de couture. Ces gants seront toujours emportés, ils seront mis dans la poche du pantalon coté fort.

En saison fraîche il sera emporté, une paire de gant, en laine ou en soie, du même style que les gants de « running » dont la fonction est de confort. Ce ne sont pas des gants de combat, mais ce ne sont pas non plus des gants spécifiques pour les gros froids. Ces gants seront pris en même temps que la cagoule dont ils seront inséparables. Ils seront mis dans la cagoule pour le transport, ou l’un et l’autre dans les poches de la grosse si celle-ci est emportée.
S’il y a un risque de verglas sur la zone d’intervention, des petits chaussons caoutchoucs munis de petits crans métalliques. Ce genre de matériel s’enfile par-dessus la chaussure et s’enlève très rapidement, ils ne prennent pas trop de place et sont relativement légers.

Voici le kit qui doit se trouver en permanence sur soi, sur le terrain en exercice comme en OP :


Tout d’abord dans la poche cargo du pantalon coté fort : au fond, un paquet de mouchoir en papier ; des BAB ; et sur le bord avant entre la couture et le bouton de fermeture un couteau pliant à clip, (clip de couleur noire !!). Celui-ci sera d’un modèle à ouverture une main, pas trop grand 10cm max fermé, et muni d’une drisse qui doit pouvoir être mise autour du poignet. Cette drisse doit être serrée de manière à ce que le couteau ne glisse pas quand elle est en place en cas d’une utilisation en bout de bras. Ce couteau n’est pas un couteau de combat, c’est un utilitaire.
Puis dans la veste, dans la poche de bras coté faible, une drisse de 50cm avec au bout une petite lampe « type pouce » et une petite boussole du même gabarit, le tout fixé à la poche. Enfin, une petite poche plastique transparente contenant 6/10 cachets de purification d’eau. Si ceux-ci sont présentés sur une tablette type cachets le côté fin sera renforcé par du chatterton, puis l’équivalent de 50 ou 100 euro (50 euros est l’équivalent dans la monnaie locale si l’on se trouve à l’étranger), la clé de sa chambre ou appartement, et enfin une feuille plastifiée avec (si votre POP le permet) sur une face votre, nom, prénom, n° matricule, n° sécu, n° mut, et groupe sanguin. Sur l’autre face une croix séparant la feuille en 4, et où il sera inscrit : dans la partie supérieure gauche : MANGER- BOIRE- 1 , sur la partie supérieure droite : DORMIR- 4, sur la partie inférieure gauche : CONFORT- 3, et sur la partie inférieure droite : SECU-ACTION-2. Cette feuille nous servira à la préparation de la musette ou sac à dos (ce sera traité dans un autre chapitre). Cette petite poche est surtout destinée à une éventuelle évacuation sanitaire de manière à ne pas se retrouver trop à la routasse à l’hôpital. Dans la poche côté fort : un carnet (à spirales et résistant à l’humidité) et un crayon à mine avec gomme sera placé dans les spirales. Idéalement, les poches de bras doivent avoir des drisses sur les curseurs de fermetures à glissières fixées par nœuds têtes d’alouette, une drisse rouge et une verte, la rouge étant placée sur celle contenant la poche « anti routasse ».

 

 

Achat aux particuliers : ici.
Achat aux professionnels : ici.

Bien choisir ses chaussures

Bien choisir ses chaussures

Marcher est une action que l’homme pratique tous les jours et cela depuis quelques millénaires. De facto il doit protéger son capital santé qui est, tout le monde le sait mais le ressent différemment, ses pieds, d’où l’importance du bon choix de la paire de chaussettes à utiliser mais aussi et surtout d’une bonne paire de chaussures… En effet les chaussures font partie de la base de votre équipement. Que vous soyez opérateur en unité des forces de l’ordre, forces armées ou bien randonneur, tout votre corps est supporté par vos pieds.

Pour un bon choix de chaussures la première question à se poser est :

Dans quel environnement allez-vous progresser ?

DESERT : Erg ou Reg ?

Erg : désert de dunes

L’utilisation d’une membrane imper-respirant pour ce type d’environnement n’est pas à écarter mais à réfléchir car une chaussette technique peut-être adaptée. Pour cela nous conseillons les modèles LOWA ZEPHYR Mid et Hi avec ou sans Gore-Tex coloris désert ou coyote ainsi que 5.11 speed 3.0 désert.

Reg : désert de pierres

Les roches en milieu désertique sont très abrasives, privilégiez des chaussures dont les composants sont efficaces, durables et dont la semelle est renforcée. Nous vous conseillons les modèles LOWA Z-6 – Z8 avec ou sans GORE-TEX coloris désert ou coyote OP non goretex et la.

Zéphyr désert – Lowa (liens : pros / particuliers)

Speed 3.0 désert – 5.11 (liens : pros / particuliers)

JUNGLE :

Nous vous conseillons pour ce type de terrain de vous orienter sur des chaussures de type « jungle » compromis Cordura/Cuir avec œillets d’évacuation d’eau permettant d’éviter les bactéries de s’installer et de se multiplier ainsi qu’une semelle d’usure avec relief anti boue. Pour cet environnement, notre sélection serait le modèle LOWA JUNGLE BOOT ou 5.11 SKYWEIGHT RAPID DRY.

Jungle boot – Lowa (liens : pros / particuliers)

Skyweight rapid dry – 5.11 (liens : pros / particuliers)

URBAIN :

En fonction de la zone du globe où vous vous trouvez, n’écarter pas la possibilité de vous équiper de chaussures avec membrane imper-respirant de type GORE-TEX, avec dans le meilleur des cas, des semelles hydrophobes afin d’éviter de glisser sur les surfaces métalliques, chaussées, pavés, carrelages…

Le modèles LOWA INNOX GTX, ZEPHYR GTX Mid et Hi de coloris noir ou wolf ainsi que 5.11 HALCYON PATROL seront parfaits à cet usage.

Innox gtx – Lowa (liens : pros / particuliers)

Halcyon patrol – 5.11 (liens : pros / particuliers)

FORÊT et relief exigeant :

Nous vous conseillons des chaussures avec membrane imper-respirant de type GORE-TEX maintenant parfaitement votre cheville avec semelles d’usure à relief accrochant le sol, notamment sur les surfaces rocailleuses et boueuses.

Nos avis pencheront plus pour les modèle LOWA Z6 GTX , Z8 GTX et MOUNTAIN GTX en fonction de la tige que vous souhaitez par rapport à votre taille et la charge portée.

Z6 – Lowa (liens : pros / particuliers)

Moutains boot – Lowa (liens : pros / particuliers)

Quel va être votre activité ?

Selon si vous êtes statique ou en mouvement, équipé lourdement ou non le chausson de vos chaussures est important.

En effet, les amortis de vos chaussures ne doivent pas être négligés, et peuvent avoir des conséquences graves sur votre colonne vertébrale, vos pieds et genoux.

Aussi, afin d’éviter toutes blessures au niveau de vos chevilles, faites le choix d’une tige type basse (basket), tige mi- montante (6 pouces) ou tige haute (8 pouces) pour un meilleur maintien. Ce choix reste toujours en fonction de l’activité pratiquée et de l’environnement choisi ou imposé.

En complément, l’avis du légionnaire :

Pour les chaussures un grand nombre de produits sont disponibles, et le choix est difficile, il doit rester néanmoins pragmatique.
Elles doivent être adaptées à la mission, tenir la cheville de manière efficace, elle doivent être suffisamment souples pour pouvoir prendre toutes les positions de tir de manière aisée, ne pas choisir de chaussures de type hautes montagnes cramponnables, les lacets doivent être changés par de la drisse type « suspente », il doit toujours y avoir un élastique de placé au niveau de la cheville pour pouvoir le cas échéant y rentrer le pantalon .
Attention les modèles trop chauds, peuvent être à double tranchant dans les situations où on ne peut les retirer, car mouillées elles sont plus longues à sécher et restent donc froides, le changement de chaussettes doit se faire dès que la situation le permet, pour les situations ou le retrait des chaussures est possible, le fait d’avoir quelques feuilles de journaux disponibles aidera à les sécher plus rapidement.

 

Les lampes à bouclier Fox Fury

Les lampes à bouclier Fox Fury

Découvrez les lampes tactiques FoxFury pour montage sur bouclier anti-émeute ou balistique en rattrapage. Ces lampes sont toutes aux normes CE. Elles résistent à des chutes d’un mètre maximum, et sont étanches IPX7.
Leur autonomie est de : 10h à 70 et 2h à 1200 lumens continu / lumière ultra brillante jusqu’à 5700 k / 4h à 380 lumens en turbo strobe / 1.5h à 380 lumens continu.
Leur poids varie entre 126 g et  596 g.
Elles peuvent être montées tout autour du bouclier et résiste à 260°c pendant 30 minutes !
Type de piles à utiliser : CR 123, rechargeable ou non.
Découvrez les meilleurs lampes pour bouclier en regardant la vidéo en français :

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

1470 sursac Snugpak pour les FS

1470 sursac Snugpak pour les FS

Toujours à la recherche du meilleur matériel pour équiper ses groupes d’intervention, les forces spéciales françaises ont commandé 1470 sacs qui ont commencé à être livré à partir du 2/12/2016, et dont la livraison s’est achevé au mois de mars 2017, au profit de la PFAF O (plateforme d’achat et de finance Ouest) à Lorient en Bretagne.

Le sac Bivvi Bag est un sursac de couchage fabriqué par Snugpak, en forme de sarcophage ultra léger, compact et imper-respirant, il est 100% étanche pour une protection totale contre le vent et la pluie. Il est équipé d’un demi-zip central avec rabat pour un accès facile et rapide. Idéal avec un duvet, il peut être utilisé comme un sac de couchage d’urgence.

Caractéristiques :

100% étanche et respirant
Finition douce
Cordon de serrage
Dimensions: 220 x 75 cm
Largeur épaule : 75 cm, pieds: 50 cm
Dimensions compressé : 14 x 10 cm
Livré avec un sac de rangement
Poids : 440 g
Coloris : noir, vert olive

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

La marche de Nimègue

La marche de Nimègue

La marche ou « Vierdaagse » de Nimègue est l’une des épreuves de marche les plus dure au monde. Elle a lieu aux Pays-Bas la troisième semaine de juillet depuis 1909. D’une distance de 160 kilomètres à parcourir en quatre jours, elle est considérée comme le championnat mondial de marche. C’est bien 4 marathons en 4 jours qu’il faut négocier. Cette épreuve équivaut à notre tour de France, elle rassemble chaque année 50 000 participants et jusqu’à 3 millions de spectateurs au bord des routes. 71 nationalités étaient représentées pour cette 101ème édition. Les compétiteurs viennent du monde entier pour tester leur endurance. « The walk of the world » (la marche du monde) comme disent les anglo-saxons, est ouverte aux civils qui peuvent parcourir 4 fois 50 kilomètres et aux militaires qui parcourent 4 fois 40 kilomètres avec leur sac à dos lesté à 10 kilos, sans compter les réserves en eau et en nourriture. En moyenne, le sac à dos pèse 14 kilos. Cette marche nécessite un véritable dépassement de soi.

L’équipe « France Défense Nation » dont nous avons fait parti a représenté avec fierté la France durant ces 160 kilomètres. Elle était composée de 320 militaires des différentes armes (dont notamment l’armée de terre, la marine nationale, l’armée de l’air et la gendarmerie). Notre groupe composé de 12 militaires représentait l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale située à Melun (8 officiers-élèves de la promotion Colonel Caron, 3 élèves-officiers de la promotion Général de Division Artus et 1 gendarme de la Brigade de Crecy la Chapelle, en Seine et Marne).

Notre principale mission était de contribuer au devoir de mémoire de la présence française aux Pays-Bas durant l’opération Amherst et d’honorer les libérateurs alliés morts pour ce « pont trop loin ».

Pour réussir ce défi, l’effet majeur était de trouver des chaussures adaptées, légères, résistantes et confortables. Nous avons eu la chance de trouver un sponsor grâce à la société Terräng MP-Sec France qui nous a équipé en chaussures de trecking de la marque LOWA. Ces chaussures ont grandement contribué à la réussite de l’équipe. A l’issue de cette marche éprouvante tant physiquement que moralement, l’équipe a déploré 3 abandons (1 forfait avant le départ, et 2 blessés au cours de l’épreuve). Cette marche qui s’est déroulée du 18 au 21 juillet 2017 nous a permis de découvrir un magnifique pays, son histoire, ses habitants très respectueux et une belle cohésion entre forces armées des différents pays. Malgré les douleurs et les courbatures, nous sommes prêts à renouveler cette belle expérience.

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

Lampe de patrouille TRIAD CR ASP

Lampe de patrouille TRIAD CR ASP

Découvrez la lampe TRIAD CR ASP ! Elle est fabriquée en aluminium aéronautique 6061 et le polymère résistant est conçu pour les utilisateurs désirant une lampe légère et durable pour un port permanent au ceinturon, en patrouille.

Le switch de la lampe TRIAD CR a été étudié par ASP avec les retours d’expérience des policiers  et fonctionne de la manière suivante :

 

En zone sûre, l’opérateur prend la lampe de la main droite et du geste le plus naturel l’allume avec le pouce en mode continue.

En zone à risque, si l’officier de Police la prend de la main faible, il y a du danger autour car la main forte est sur son arme de service. En faisant toujours ce geste naturel, le mode intermittent est activé pour passer ainsi en mode de combat lumière.

Pour les gauchers, le fonctionnement est identique :

Il suffit simplement de pousser avec le pouce vers l’intérieur. 
CARACTÉRISTIQUES :

  • Longueur : 7 cm
  • Largeur : 5 cm
  • Poids : 204 g
  • 470 Lumens (ANSI Standard)
  • 1.5 d’autonomie en continue
  • Aluminium aéronautique 6061
  • Polymère Mousse ultra résistante sur le grip
  • Mode intermittent ou continu
  • Fonctionne avec 2x CR123A
  • Housse zippée pour le transport

 

* Garantie à vie par ASP

 


Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

1000 garrots RMT pour la BSPP

1000 garrots RMT pour la BSPP

Depuis les terribles attentats de Novembre 2015 et l’utilisation « par hasard » ou « en test » des garrots TX1 ou TX2 (ancienne dénomination), les services de secours parisiens ont lancé des tests dans le cadre du RETEX général suite à cette attaque.

Le SAMU de Paris nous a demandé d’enlever la partie textile sous la languette à cliquet de serrage pour éviter de pincer le membre de la victime en bas âge ou très maigre.

Les Sapeurs Pompiers de Paris nous ont demandé un garrot rouge pour les secours sur personne adulte (taille 1.5 inches avec cliquet adulte) et un garrot pédiatrique en coloris jaune fluo pour le modèle victime en bas âge.

Cela a donné les garrots RMT RESCUE (rouge) et RMT PEDIA (jaune fluo).

Aujourd’hui la Brigade de Sapeur Pompier de Paris a mis en place plus de 1000 garrots RMT en service. Depuis d’autres grandes administrations (Ministère de l’intérieur, des finances, aéroports de Paris…) ont mis en place ces garrots plus larges, faciles à utiliser y compris par du personnel féminin sur des personnes à forte corpulence.

Plusieurs versions de garrots arrivent bientôt notamment le RMT-K9 en développement pour porter secours aux chiens ou le garrot pour personnes obèses (RMTX3). Autre avantage, la famille de garrot RMT n’a pas besoin de version d’exercice et surtout il répond à la dernière recommandation TECC du 27 janvier 2017 qui préconise un resserrage unique à 10 minutes d’un clic pour éviter la reperfusion (par bypass ou néo-angiogenèse).

Vente aux particuliers : ici.
Vente aux professionnels : ici.

Le harnais Cam-FIT Team Wendy

Le harnais Cam-FIT Team Wendy

Lors de ma précédente rencontre avec les ERIS (Equipes Régionales d’Intervention et de Sécurité) de Lille, j’ai pu tester la compatibilité du harnais CAM-FIT (le fameux harnais BOA réglable grâce à seulement deux doigts) dérivé du casque TEAM WENDY EXFIL dans les casques de dotation de cette unité. En effet, le harnais CAM-FIT s’adapte parfaitement dans le casque TC-Tactical porté par les éléments de sécurité en milieux carcéral.

Pour l’adaptation du harnais en question dans le casque TC-T, il suffit de dévisser les 4 vis retenant l’intérieur du casque MSA et d’utiliser les mêmes vis pour y adapter le harnais CAM-FIT. En quelques minutes, c’est fait.

Pour obtenir un meilleur rendu pour cet upgrade, je conseille l’installation des mousses de casques TW également compatible dans le casque MSA. Ces mousses s’adaptent à toutes les tailles et formes de crânes grâce à leurs deux parties superposées permettant un maintien et un confort hors pair.

Il est idéal, pour les personnels qui n’ont pas les autorisations ou les moyens d’obtenir le célèbre casque TEAM WENDY EXFIL en dotation au RAID et à la BRI.

À la découverte de l’entreprise LOWA !

À la découverte de l’entreprise LOWA !

LOWA est une entreprise qui existe depuis 1923. Elle a été fondée par Lorenz Wagner dans le village de Jetzendorf en Bavière (Allemagne), au nord de Munich. LOWA est d’ailleurs les deux premières lettres de son prénom et nom.

Depuis plus de 90 ans, l’entreprise LOWA s’est largement développé à l’international afin de proposer des chaussures urbaines et de montagnes pour les forces de l’ordre et les forces armées. Produisant environ 3 millions de paires de chaussures par an, ils s’appuient pour cela sur trois sites de production en Europe, qui sont spécialisées par type de chaussures.

Plus de 2000 personnes travaillent pour LOWA Sportschuhe GmbH sur différents sites en Europe. Ces effectifs sont chaque année en légère hausse, correspondant à l’augmentation constante du volume de commandes que devant être satisfaites.

Les photos présentées plus bas sont celles de l’usine en Allemagne située au siège historique du groupe. Au sein de ce bâtiment, il y est fait la production, le stockage, les expéditions. On y retrouve l’atelier de ressemelage des chaussures montées sur forme. C’est dans cette usine qu’ont été fabriqués les chaussures LOWA Elite Desert qui équipent depuis de nombreuses années les forces de l’armée française engagées en Afghanistan, au Mali et en Centre-Afrique mais également en France pour l’opération sentinelle.

Aujourd’hui, il y a une forte tendance dans le marché de la chaussure qui est d’avoir des chaussures plus souples et légères. Pour cela, LOWA a construit une usine dédiée à la fabrication des chaussures à semelles injectées.

Vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous toutes les étapes nécessaires à la fabrications des chaussures.

Enfin, la 2e usine de Lowa se situe en République Tchèque et la 3e usine en Italie, et celle-ci est dédiée à la fabrication des chaussures de montagne et cramponnables.

Visite du siège social 5.11 en Californie

Visite du siège social 5.11 en Californie

5.11 a un nouveau siège social, depuis 2012, qui se situe à Irvine, au sud de Los Angeles, là où ils ont installé leur Dev’ Center. On y retrouve toutes les équipes marketing, finance et développement de produits :

C’est là-bas que les directeurs, ingénieurs et directeurs textiles conçoivent tous les produits 5.11 suite aux retours des utilisateurs sur le terrain, ainsi qu’aux études et tendances de marchés. C’est d’ailleurs parmi ces équipes que le tissu stretch et anti-déchirure Stryke Flex-Tac tout comme le système MOLLE innovant Hexgrid ont été développés.

Ces nouvelles installations comprennent également un atelier de prototypage et une boutique présentant leur concept d’agencement de magasin appelé 5.11 Ready Room.

Suite de la visite virtuelle :

La salle de CrossFit pour les employés :

Vente 5.11 aux particuliers : ici.
Vente 5.11 aux professionnels : ici.