Cagoule d’expédition grand froid COLD AVENGER

Cagoule d’expédition grand froid COLD AVENGER

Voici la cagoule Cold Avenger Expedition. Sa conception permet une protection multifonctionnelle pour les opérations et la survie par temps froid. La combinaison du ventilateur de nez breveté avec une cagoule unique en 2 parties avec un système de suspension interne anti-glace permet un ajustement universel et optimal.

Cette cagoule est facilement enfilable et très bien maintenue. Les cagoules ColdAvenger sont compatibles avec les vêtements et les équipements militaires, y compris les casques de combat, les vêtements et les
masques balistiques pour temps froid.

La conception est basée sur une science médicale établie qui documente les effets néfastes de l’exposition du froid sur la tête, le visage, le cou et les voies respiratoires. C’est un système complet qui atténue les effets délétères du froid sur l’organisme en dépassant les normes et les exigences militaires pour une utilisation en condition par temps froid humide à froid intense.

Découvrons maintenant les caractéristiques

Cette cagoule permet une protection optimale de la tête, le visage, le cou et les voies respiratoire. Sa spécificité réside entre-autre au module situé à l’avant de la cagoule qui permet de réchauffer l’air inspiré afin respirer sans gène.

Cette particularité lui permet aussi d’éviter l’excès d’humidité sur le visage, empêcher la formation de buée sur les lunettes, les masques et de maintenir la température du corp de manière stable.

Disponibilités des cagoules Cold Avenger

Ces cagoules sont disponibles pour les professionnels / revendeurs sur notre catalogue MP-Sec France en cliquant ici.

Vous êtes particulier et désirez vous procurer ce produit ? Cliquez simplement ici.

Présentation du Chest Rig

Présentation du Chest Rig

Voici un produit qui revient sur le devant de la scène, le « chest rig », le harnais de poitrine. Bon nombre de marques, principalement nord-américaine, mais aussi européenne, ont sorti leur modèle, quelques petits artisans Français en fabriquent aussi, qui sont de très bonne facture.

Le chest s’est aujourd’hui démocratisé, il est plus qu’un équipement de combat, il est devenu aussi un accessoire de randonnée, de bushcraft, et même de mode, si si, j’ai vu dans la vitrine de certaines enseignes grand public, des chest avec des looks un peu moins tactiques mais ça reste un chest, ou une sacoche de poitrine si on préfère.

Le chest a la possibilité de se porter seul ou par-dessus un GPB, voir de venir se fixer directement sur un porte plaque en le détachant de son harnais, et c’est cela qui est important pour ses équipements : La modularité.

L’offre actuelle est vraiment pléthorique, on en trouve pour toutes les bourses, et pour tous les usages, que ce soit tactique ou non. Et 5.11 ne déroge pas à cet effet, en développant le harnais All Missions Rig.

Il se constitue d’un harnais très léger, en hypalon avec des passants MOLLE découpés au laser, bouclerie Fastex ITW.

Un panneau avant velcro qui va servir à accueillir tous les différents éléments existants pour pouvoir moduler en fonction de son activité. Le harnais est réglable en hauteur, pour un port vraiment poitrine, ou un port un peu plus bas, plus abdominale.

Pour un usage randonnée à la journée, vous pouvez y adjoindre le sac AMPC de 5.11, pour pouvoir être fixé soit sur le chest, soit sur le porte plaques.

On passe maintenant sur les différentes pochettes existantes :

La 2 banger set :

Il comporte deux emplacement pour chargeurs type AR ou AK, une poche fourre tout et une poche admin.

La poche Admin Gear Set

Comme son nom le dit, c’est une pocha admin, compartimenté, mais avec un bon petit volume.

La poche Utility 9×9 Gear Set 

C’est une très bonne poche multi-usage pratique pour organiser ses documents.

La double Deploy Gear Set

Elle se compose de deux poches distinctes, avec une ouverture par zip verticale, le tissus est du poly Spandex water résistant. C’est la poche qui convient à une utilisation urbaine, pour avoir juste le minimum à portée de mains, ses papiers, son EDC.

Le laser Cut Molle Gear Set

Là on retrouve un panneau molle laser cut, qui va pouvoir être modulé en fonction de son besoin. Combat, en y mettant 3 portes chargeurs, une poche médic, etc …

Le Hexgrid 9×9 ou 12×9 Gear Set

Le Hexgrid est un système breveté par 5.11, qui permet de fixer n’importe quelle poche molle, en port vertical, à 45°, et horizontal.

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de porter un chest au quotidien, franchement dans les transports en commun, c’est hyper pratique.

En rando, ça vous permet d’avoir l’essentiel sous la main, boussole, carte, gps, carnet, stylo, radio, lampe, batterie d’appoint, bref tout ce dont vous pouvez avoir besoins rapidement sans forcément poser le sac à terre pour récupérer ses affaires.

Je vous mets une photo des deux miens : celui pour tous les jours,

Et le tactique, qui se porte seul ou sur un porte plaques.

Entretenir son couteau

Entretenir son couteau

Savoir entretenir son couteau est primordial, surtout sur le terrain où le matériel est limité. L’entretien est une affaire de tous les jours, en effet, lorsque la lame est oxydée, il est déjà trop tard. Il est donc important de garder son matériel propre et lubrifié pour prévenir d’une usure prématurée. Une lame peut se détériorer plus ou moins vite selon l’utilisation que l’on en a bien sûr, mais aussi selon la composition de son acier.

Les différents types d’aciers

Il existe des centaines d’alliages d’acier différents utilisés en coutellerie, chacun va donner certaines caractéristiques à la lame.

  • La dureté : Détermine la qualité et la longévité du tranchant. Cette valeur est généralement exprimée en HRC (Dureté Rockwell)
Jusqu’à 52 HRC52-5454-5656-5858-6060-6263-64
Trop soupleQualité correcteDureté classique
Aiguisage facile
Couteaux pro
Bonne qualité
Tranchant conservé
Aiguisage facile
Couteaux japonais
Tranchant conservé
Aiguisage facile
Tranchant conservé
Lame dure
Fil fragile
Aiguisage difficile
Lame très dure
Pour passionnés
Fil très fragile
Entretien

Un couteau ayant une haute dureté, aura donc un tranchant avec du mordant et le gardera pendant longtemps. Il sera en revanche plus difficile à affûter et nécessitera une pierre très dure et abrasive pour retrouver un bon fil de lame.

Un couteau ayant une dureté plus basse aura un peu plus de mal à garder son tranchant, mais sera en revanche beaucoup plus simple d’entretien. L’acier étant plus tendre, il sera donc plus facile à entretenir et obtenir un tranchant rasoir.

  • L’inoxydabilité : Détermine la résistance à la corrosion.

La composition de l’acier détermine sa sensibilité à la corrosion. Par exemple, une lame à haute teneur en carbone apportera une excellente qualité de coupe en augmentant la dureté de l’acier. Cependant, cela occasionne la formation de carbures qui peuvent s’oxyder au contact de l’humidité. C’est pour cela qu’il est très important pour les lames à haut taux de carbone d’être correctement séchées et lubrifiées afin d’éviter cette corrosion. A bannir donc pour une utilisation en milieu humide ou aquatiques.

Au contraire, une lame avec un fort taux de chrome aura une résistance à l’oxydation accrue. Un acier devient “inoxydable” à partir d’un taux d’au moins 13% dans la composition de l’acier.

Augmente la dureté Augmente la longévité du tranchant Augmente la résistance aux chocsAugmente la résistance à l’usureAugmente la résistance à la corrosion
CarboneXXX
ChromeXXX
MolybdèneXX
VanadiumXX
CuivreXX
CobaltXX
  • La résilience : Détermine la résistance de l’acier à la casse.

La résilience est la capacité de l’acier à résister plus ou moins bien aux chocs. Un acier résilient aura tendance à reprendre sa forme initiale, totalement ou en partie après un choc avec déformation. Il est donc très important d’avoir un couteau très résilient lorsque l’on évolue dans des terrains avec des températures extrêmes. En effet, un acier, quel qu’il soit n’aura pas la même résilience a 50° ou -50° qu’a température “normale”.

Entretenir son couteau

La lame :

Tout d’abord, une lame de couteau ne se lave pas, elle s’essuie. En cas de lame très sale, vous pouvez passer un coup de chiffon humide tout en vous assurant de la sécher au maximum par la suite. Prenez bien soin à ce qu’aucune trace d’humidité ne persiste sur la lame, surtout si celle-ci contient un fort taux de carbone. Il est même recommandé de garder sa lame huilée. N’importe quelle huile, organique ou minérale protègera l’acier de la corrosion, cependant pour une protection prolongée ou pour des environnements très agressifs pour le couteau, nous vous recommandons le lubrifiant HP100 Knife de chez Breakthrough Clean. Cette huile est spécialement conçue pour prendre soin de vos lames, ainsi que des mécanismes de pliants, assurant une excellente lubrification, et protection contre les éléments. De plus, contrairement à une huile classique, elle dispose d’une viscosité accrue, favorisant la fixation sur la matière, et ne coule donc pas sur les plaquettes ou le manche du couteau, ou toute autre partie que l’on ne souhaite pas lubrifier.

Lorsqu’un couteau perd de son efficacité de coupe, c’est sans doute que la lame a perdu son fil. Le fil est la première partie en contact avec la matière que l’on veut couper. C’est lui qui va supporter la pression de coupe, et lorsque celui-ci est altéré, la lame perd de son “tranchant”, la coupe devient plus grossière. Plus on affûte sa lame, plus le tranchant devient rasoir et précis, en revanche plus il devient fragile. Il n’y a donc que peu d’intérêt a affûter sa hache avec un tranchant rasoir pour couper du bois, cela ne ferait que d’accélérer la détérioration de celui-ci, sans réel gain d’efficacité. Il faut donc trouver le bon compromis de tranchant entre précision/efficacité de coupe et durabilité du fil selon son utilisation.

Plusieurs solutions s’offrent à nous lorsque le tranchant du couteau perd en efficacité.

  • Pierre naturelle : Il existe une multitude de pierres de plus ou moins gros grain, c’est à dire plus ou moins abrasive selon le résultat que l’on souhaite obtenir. Pour affûter sa lame, il suffit d’immerger sa pierre dans l’eau pendant une quinzaine de minutes, puis sans la sécher. Passez la lame dessus sans forcer, de la base à la pointe sans aller-retour avec un angle entre 15° et 20° selon le tranchant que vous souhaitez obtenir. Réalisez autant de passage d’un côté comme de l’autre de la lame. Si votre lame est très abimée vous pouvez répéter l’opération autant de fois que nécessaire avec à chaque fois une pierre de moins en moins abrasive.
  • Affûteur manuel ou électrique : Outil pratique pour les personnes ne voulant pas s’embêter avec l’apprentissage de l’affûtage à la pierre. L’affûteur manuel ou électrique possède une fente taillée en biseau avec un angle préétabli. Il suffit de glisser la lame du couteau dans celle-ci afin de retrouver un tranchant correct en quelques allers retours. Ces outils présentent cependant quelques inconvénients, tout d’abord ils ne sont pas compatibles avec tous les couteaux. En effet, certains couteaux comme la plupart des couteaux japonais, ne sont affûtés que d’un côté. De plus, l’utilisation d’un affûteur manuel/électrique ne peut rivaliser avec la précision et l’efficacité d’un affûtage à la pierre avec une bonne maitrise.
  • Le fusil : Souvent en pierre diamantée ou en céramique, il est une solution efficace pour rétablir un fil de lame émoussé. Le fusil, pour des raisons pratiques, doit être plus long que la lame de votre couteau et appliqué de la base, vers la pointe d’un seul geste, le même nombre de fois de chaque côté sans forcer sur la lame. Le fusil acier ne sera utilisé que pour l’entretien d’un fil et non sa récupération. Pour cela, il faudra opter pour un fusil diamanté ou un céramique. Le fusil diamanté est composé de millions de petits diamants industriels sur tout le long de sa surface, cela la rend extrêmement abrasive, et recréera sans difficulté et efficacement un nouveau fil. Dans cette catégorie, nous vous conseillons l’affûteur diamant pliant de chez TB Outdoor. Avec son format pliant, extrêmement pratique pour l’avoir avec soit dans toutes les situations, l’affûteur diamant TB Outdoor possède deux faces diamantées avec un grain plus ou moins gros. Une première face #360 gros grains afin de dégrossir l’affûtage, et une face #600 grain fin pour achever le travail avec finition. Le fusil céramique lui, est moins abrasif que le diamant, mais bien plus que l’acier, il créera un fil très fin, fournissant une précision et une efficacité de coupe supérieure à un fusil diamanté, mais il faudra être plus patient, et le fil sera plus fragile.

Le manche :

Comme n’importe quelle partie du couteau, le manche ne déroge pas à la règle d’entretien. Etant la seule surface de contact entre vous et votre outil tranchant, le manche doit être en bon état, solide et posséder un bon grip. Si la prise en main de votre couteau n’est pas optimale, pensez éventuellement à l’améliorer grâce à des modifications (manche en paracorde, chaussette agrippante en chambre à air etc…) Comme chaque parties, le manche nécessite un entretien régulier qui diffère selon le matériau.

  • Manche en bois : Tout d’abord, si vous possédez un couteau avec manche en bois, évitez tout contact avec l’eau qui risquerait de le faire gonfler et de la fendre. En cas d’immersion, séchez votre couteau naturellement, ne le laissez pas près d’une source de chaleur intense pour qu’il sèche plus rapidement, il risquerait de craquer. Le bois est un matériau noble naturel, qui, avec le temps peut craquer, sécher ou gonfler. Pour éviter cela, il est conseillé de garder son manche bien huilé, avec de l’huile végétale (de préférence huile d’olive ou huile de lin). Si la surface de votre manche n’est plus régulière, poncez légèrement avec du papier de verre grain fin, puis huilez à l’huile de lin.
  • Manche en corne : Comme pour le bois, la corne est un matériau naturel vivant, il a donc tendance à sécher avec le temps. Son entretien sera similaire au manche en bois tout en évitant les contacts avec l’eau.
  • Manche en synthétique : Les manches en synthétiques ne demandent que peu, voir pas d’entretien du tout. Attention toutefois à certains manches polymères qui, lorsqu’ils sont confrontés à des fortes températures peuvent se déformer voire fondre.

Le mécanisme :

Vous possédez peut-être une lame pliante, dans ce cas, il y a une partie supplémentaire à prendre en compte pour l’entretien, il s’agit du mécanisme. C’est la partie la plus fragile du couteau. Vous devez tout d’abord vérifier que rien n’obstrue le mécanisme (petits cailloux, sable) et qu’il soit bien lubrifié. Cela limitera les frottements des pièces, et donc empêchera une usure prématurée du mécanisme. Comme pour l’entretien de la lame, nous vous conseillons le lubrifiant HP100 Knife de Breakthrough Clean pour entretenir vos mécanismes de couteaux. Malgré sa praticité, nous vous déconseillons l’usage d’un couteau pliant comme unique lame sur le terrain. Ces couteaux ne sont pas conçus pour une pratique outdoor, et les mécanismes supporterons très mal tout bâtonnage et d’action de levier. Pour cela, préférez une lame fixe et gardez votre pliant pour le petit travail de précision.

Quel sac à dos fixer sur son porte-plaque ?

Quel sac à dos fixer sur son porte-plaque ?

Voici une présentation de nos équipements qui permettent de fixer un sac à dos de petit litrage sur un porte-plaque, voir éventuellement sur un harnais de type chest-rig.

Présentation générale :

De gauche à droite ligne du bas, le Tactec 5.11, le Air warrior Frog.pro, le gilet AMP 5.11, le chest AMP 5.11

Ligne du haut, le Rapid sling pack 5.11, le Easy Access backpack, l’Ampc 5.11

Le seul produit qui n’est pas prévu pour un couplage est le Rapid sling pack, mais avec un peu de bidouille, un système Rush Tier 5.11, c’est fonctionnel.

On commence par le chest AMP avec l’Ampc.
On utilisera l’harnais All Missions Rig de 5.11 Tactical compatible avec l’Ampc.

On déclipse les bretelles, on les range dans l’emplacement prévu.

On venir tresser la fixation du sac dans les passants Molle des bretelles du chest.

Les sangles qui étaient la partie basse des bretelles du sac, viennent se clipser directement sur le chest, en lieu et place de la sangle d’origine.

On passe sur l’AMP, pour All Mission Plate carrier

On enlève les deux kits latéraux pour le montage. Rebelotte pour le tressage des crochets dans les passants MOLLE.

Comme pour le chest, la partie basse des sangles vient se clipser dans les boucles du porte plaques.
On peut remettre ensuite les différents kit latéraux en fonction de ses besoins.

Maintenant, le gilet 5.11 TacTec, même s’il n’a pas été vraiment prévu pour cela, il est possible d’en installer un grâce à certains accessoires comme le système Rush Tier et des GrimLoc.
On commence par fixer sur le devant, deux des boucles femelles du Rush Tier.

Tressage des attaches dans les passants MOLLE.

Fixation de deux Grimloc sur l’arrière du gilet Tactec, deuxième rangée de passant Molle en partant du bas, ils serviront à tenir les petits passants du sac.

Le sac Easy Access de Frog.pro, est prévu pour se fixer sur les portes plaques de la marque italienne, avec la particularité d’avoir des ouvertures qui le rende accessible par l’opérateur en le basculant sur son torse, ou par son binôme par l’arrière.

Il est pourvu de deux attaches clip Fastex qui vont venir se positionner sur les bretelles du Air warrior.

Ensuite ce sont les bretelles qui se séparent en deux, et viennent faire la jonction sur les épaules.

La partie basse des bretelles serre de ceinture ventrale pour le maintien.

Pour finir, on passe au bricolage, avec un sac qui n’est pas prévu pour.

Le nouveau petit sac bandoulière 5.11 Rapid sling pack. Il est ambidextre, d’un volume de 10L.

On va utiliser deux des sangles Rush tier, est venir les coupler en inverser, est les faire passer dans les ouvertures qui sont aux angles du dos du sac.

La partie femelle des boucles trouvent leur place dans les découpes laser des bretelles du Air warrior.

Pour la partie basse, ce sera une sangle taille standard 25mm, un jeu de boucles Fastex, pour faire la ceinture abdominale.

S’hydrater et réguler sa température corporelle avec les réservoirs IcePlate Qore Performance

S’hydrater et réguler sa température corporelle avec les réservoirs IcePlate Qore Performance

Nous sommes très fiers de représenter la société Qore Performance en France qui amène une réelle innovation dans l’hydratation de nos combattants sur le terrain.

Le réservoir IcePlate Curve Qore Performance

La plaque IcePlate Curve est un système d’hydratation et refroidissement qui a la forme d’une plaque balistique pour être porté avec un gilet porte-plaques. Prêt du corps l’IcePlate Curve plate Carrier refroidit ou réchauffe l’utilisateur selon la température de l’eau à l’intérieur tout en fournissant de l’eau à boire.

Avec une contenance de 1.5 litres d’eau, l’IcePlate vous donne un contrôle inégalé sur votre environnement. L’icePlate peut être transportée de 3 façons, entre le dos et le porte-plaques, dans l’emplacement plaque ou à l’extérieur du porte-plaque avec une poche MOLLE dédiée (en option).

Le tube d’hydratation peut être déconnecté afin de mettre la plaque IcePlate au frais ou au congélateur dans le but de rafraîchir l’utilisateur uniquement.

Un atout non négligeable pour les militaires et forces de l’ordre

Pour les professionnels de la sécurité, les plaques Ice Curve permettent d’avoir un emport d’eau ergonomique, adapté au format du gilet pare balle / gilet de combat. Cela est donc plus confortable une fois assis en véhicule qu’un réservoir d’eau traditionnel. L’opérateur peut utiliser les plaques Qore Performance de 3 manières lors de ses déploiements :

  • Soit à l’intérieur du gilet de combat pour se servir de rafraîchisseur lors des entraînements en saison chaude ou lors d’une mission SENTINELLE
  • Soit à l’intérieur ou à l’extérieur du gilet pour jouer le rôle de lest afin d’économiser les plaques balistiques lors des drills
  • Soit avec un réservoir d’eau de 1.5L qui se gêne pas le port d’un sac à dos, la mise en place de l’arme dans le dos ou l’emport de pochettes MOLLE additionnelles sur le panneau dorsal des porte plaques.

Un compagnon idéal pour les civils (Crossfit, Airsoft)

Les utilisateurs civils pourront bénéficier des mêmes avantages ergonomiques et pratiques que les utilisateurs professionnels.

A titre d’exemple, les adeptes de Crossfit pourront utiliser les plaques Ice Plate Curve comme lest dans leurs portes plaques, tout en bénéficiant des propriétés rafraichissante de la plaque contre le corps. Cela permettra également de s’hydrater entre les différents exercices du WOD.

Dans le milieu des jeux de simulation (airsoft et paintball), les plaques Ice Plate Curve seront appréciées pour leur encombrement réduit et poids léger. Elles complèteront les tenues les plus sophistiquées des joueurs exigeants.

Vous pouvez retrouver les articles Qore Performance sur nos deux sites internet :

Pour les professionnels : MP-Sec : https://www.catalogue.mp-sec.fr/

Pour les particuliers (Terräng) : https://www.terrang.fr/