Comment entretenir son casque anti-bruit MSA Sordin

Comment entretenir son casque anti-bruit MSA Sordin

Pourquoi changer les mousses ?

Le casque anti-bruit MSA Sordin Supreme Pro pour le tir est un des meilleurs casques actifs du marché. Investir dans ce article, c’est investir dans un produit de qualité, cependant les mousses internes sont des pièces d’usures. Il est donc conseillé de rentabiliser cet investissement en les changeant régulièrement pour deux raisons. La première est qu’avec le temps et l’utilisation les coussinets et la mousse perdent en efficacité et vu le prix du casque MSA ce serait dommage de ne pas optimiser cet équipement et prolonger son utilisation. La seconde est hygiénique : Les mousses à l’intérieur accumulent poussières et sueurs, elles sont un nid à bactéries et un foyer potentiel à otites. Constatez en photos sur la gauche l’état des mousses après 12 mois d’utilisation occasionnelles en stand de tir.

Comment changer les coussinets ?

La marque MSA propose un kit d’hygiène complet. Il se compose des deux mousses antibruits et de deux coussinets anneaux.

 Pour l’installer, il vous suffit de vous munir d’un petit tournevis ou de celui de votre pince multifonction et de soulever le cache en plastique de l’anneau coussinet en faisant levier au centre. Sans forcer mais en jouant sur les deux côtés, il s’ouvre très facilement. Vous remplacez les mousses et les coussinets, vous refermez en clipsant fortement.

Comment gagner en confort ?

La surprise de ce kit d’hygiène MSA tient dans le fait que les deux coussinets en anneau de remplacement sont en gel ! La texture est incroyablement confortable en particulier avec le port prolongé de lunettes. Il est étonnant que le fabriquant n’installe pas le gel de série tellement il est confortable. La société américaine NOISE FIGHTERS comble aussi ce besoin en proposant une solution alternative avec ses propres coussins en gel. Les coussins en anneau sont vendues par deux et ils existent en plusieurs modèles à la forme des casques les plus courants. Ils comportent de plus un emplacement favorisant le port prolongé de lunettes de protection.

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

Comment se prémunir d’une hypothermie ?

Comment se prémunir d’une hypothermie ?

L’été touche à sa fin et l’hiver va nous rappeler à ses bons souvenirs très bientôt.

L’hypothermie est un risque majeur dont les pathologies sont dues au froid et dont on peut se préserver par la prévention. La définition de l’hypothermie est une diminution de la température centrale (ou profonde). Elle est dite modérée de 37.5°c à 35°c et sévère en dessous de 35°c.

  • Facteurs favorisants : âge, immobilité voulue ou subie, fatigue, blessure, manque de nourriture, vasodilatateurs (tabac, alcool, ou autres).
  • Signes : frissons non contrôlables, intenses et généralisés, fatigue extrême et envie de dormir.
  • Signes d’hypothermie grave : arrêt des frissons, pouls rapide difficile à prendre et ventilation ralentie, trouble de la conscience.
  • PRÉVENTION : Bien manger, s’hydrater et s’entretenir physiquement. Prévoir de quoi se réchauffer et avoir un petit fond de sac « hiver ». Nous ne sommes pas à l’abri de nous retrouver bloqués quelque part exposés aux éléments.

L’influence du vent :

Tableau des températures ressenties en fonction de la force du vent :

Pour se prévenir du vent lorsque l’on est exposé et que l’on doit se déplacer, évitez la couverture de survie et préférez une veste type Surviva Jacket (cliquez ici pour en découvrir la review) ou Blizzard Jacket. Elle vous isolera bien mieux et surtout pourra efficacement couvrir votre tête et vos mains.

Une étude américaine menée en 2010 met en avant ce type de couverture de survie par rapport à une simple couverture de survie civile (8 micros) qui en déplacement par grand froid ne fait gagner que quelques minutes face à l’hypothermie. Ces « jackets » permettent de maintenir une couverture corporelle presque normale.

Face à un blessé qu’il faut transporter :

L’isoler au plus vite du sol (branches de sapin, tapis de sol, habits, sac à dos vides…) puis panser ses éventuelles blessures ou cloques. Scotcher ses habits si déchirés, changer les effets mouillés, réchauffer en continu sans frictionner, boire chaud si possible mais en petite quantité (risque de vasodilatation si trop de café chaud par exemple). Aucun alcool.

Les sarcophages ou sac de couchages en mylar sont idéaux (on ne se balade pas tous les jours avec un sac de couchage et une tente voir avec un Ready Heat…). En revanche, une petite Surviva (sac de couchage pour blessé) est parfaitement adaptée.

J’ai eu 2 expériences où des collègues ont été pris dans une avalanche et ce type de couverture de survie est très efficace. Je vous conseille de scotcher la partie autour de la tête avec un peu de medic tape pour la maintenir bien en place en attendant les secours.

N’oubliez pas cet hiver… Sortez couvert !

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

DIY – Kit médical sur panneau velcro

DIY – Kit médical sur panneau velcro

Je vous présente aujourd’hui avec une énième idées Do It Yourself : un kit médic d’urgence à ranger presque partout.

Voici la liste des ingrédients pour cette petite salade de médic ? :

  • Un panneau velcro 4 colonnes Arktis ici
  • Une pochette C5 5.11 ici
  • Un garrot RMT paramédic ici
  • Un kit FISU ici
  • Un pansement Woundclot 10x10cm ici
  • Un pansement Woundclot 8x20cm ici
  • Un garrot compressif Swat T ici
  • Un pansement étanche ici
  • Un rouleau de médic tape ici
  • Deux web dominator ITW ici
  • Un ciseau mini jesco ici
  • Un bout de choc corde

Petite astuce pour gagner de la place en volume : on déroule le médic tape et on le repose sur une carte de fidélité périmée, format carte de crédit.

Voici le tout une fois en place, et ensuite, libre à vous de le positionner où vous le souhaitez !

Par exemple… Un Tactec :

Un sac Dart 5.11 :

Une poche cargo d’un TDU Stryke Pant :

On a même essayé sur une moquette de voiture, bref, multiple choix d’emport. En espérant vous avoir apporté quelques idées…

Lampe frontale Princeton Tech pour la rando

Lampe frontale Princeton Tech pour la rando

Alors que vous cherchez votre chemin de nuit sur la carte, votre binôme allume sa frontale pour mieux la voir, quand tout à coup… il vous dit « on doit être là ! » en pointant son doigt sur la carte, vous relevez la tête pour lui dire qu’il s’est trompé, mais lui aussi a relevé la tête, et à ce même moment, il vous envoie les 80 lumens… Directement dans la figure 😉 !

Ça nous est déjà tous arrivé, n’est-ce pas ? Voici donc une petite solution rien que pour vous avec la frontale Quad Tac MPLS de Princeton Tec. Elle est fournie avec 3 montages :

1. Un pour support vision nocturne

2. Un tour de tête :

3. Et un pour passant Molle :

Prenez ce dernier, et fixez le sur la bande sternale de votre sac à dos comme ceci :

C’est tout simple, et ça règle bien des problèmes 😉 !

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

Comment régler la rétention d’un porte bâton ASP ?

Comment régler la rétention d’un porte bâton ASP ?

L’Envoy est un étui de rétention sécurisé développé par ASP avec accès direct spécialement conçu pour les bâtons de défense de type Talon. Il permet une prise ferme et une sortie rapide du bâton de défense. Pour le rangement il suffit d’appuyer sur le bouton ou le capuchon du bâton Talon pour le replier dans l’étui.

Pour régler le niveau de rétention du porte bâton, il suffit de retirer les 4 vis de la plaque arrière de l’étui grâce à la clé 6 pans fournies avec :

On voit la lamelle de blocage de rétention ainsi que les vis de blocage de rotation et ceux de rechange :

Il suffit de plier manuellement la lamelle pour augmenter ou réduire la rétention :

Dans ce cas présent, la rétention est plus forte pour prévenir une sortie accidentelle du bâton Talon mais suffisamment souple pour une sortie tactique.

Retrouvez toutes ces explications en vidéo :

Achat pour particuliers : ici.
Achat pour professionnels : ici.

Changer ses verres ESS CROSSBOW / ICE

Changer ses verres ESS CROSSBOW / ICE

D’une simplicité déconcertante, le montage et démontage des verres ESS se fait par système d’encoches sur le milieu et sur les côtés des montures pour ainsi rendre plus pratique et rapide le changement des verres dans n’importe quelle situation : en combat ou dans les loisirs ( tir sportif/Airsoft/etc… ).

Modèle CROSSBOW : Retirer ses verres

Modèle phare de la gamme ESS, ce modèle se démarque par son excellent maintien sur le visage de part sa monture rigide et ses branches larges.

Système d’accroche du verre à trois encoches, deux latérales et un clip central.

La première étape pour changer vos verres CROSSBOW est de pratiquer une rotation sur le clip central afin de délivrer le verre et pouvoir ainsi tirer les coins du verre hors de leurs encoches.

Pas d’inquiétudes, vous pouvez y aller fort, rappelons-nous que ce sont des verres de protection en polycarbonate.

Pour ce qui est de retirer la pièce nasale, rien de plus simple ! Une simple pression sur les deux bords avec le pouce et l’index.

 

Modèle CROSSBOW : Replacer ses verres

On recommence mais on inverse.

Pression simple sur les bords de la pièce nasale que l’on place dans l’insert prévu puis on enchaine sur une seconde pression verticale avec le pouce jusqu’à entendre un ‘’clic‘’.

Ceci fait, nous allons passer au remplacement des verres sur la monture. Placez un coin sur une première encoche, tordez le verre et placez le deuxième coin dans la deuxième encoche.

Finaliser le maintien en pivotant le clip central pour qu’il s’insert dans le milieu supérieur du verre.

Dans tous les cas, si vous avez réussi l’étape pour retirer vos verres, cette partie ne sera que du bon sens.

 

Modèle ICE : Retirer ses verres

Les lunettes ICE sont l’entrée de gamme de ESS.

Ne possédant pas une monture complète, ce modèle se compose de deux branches sur les coins gauche et droit à clipper sur le verre.

Les branches étant semi-rigides (vous pouvez modeler à la main), nous conseillons fortement d’y intégrer le strap de rétention fourni avec la paire de lunette.

Première étape, tirez sur la base des branches ; attention toutefois à bien tirer la base sinon vous casserez les dites branches.

Pour ce qui est du clip nasale, je vous laisse vous reporter à la partie CROSSBOW qui est exactement le même principe.

Modèle ICE : Replacer ses verres

Prenez vos montures/branches et placez les sur les coins supérieurs, deux encoches de chaque cotés et exercez une pression verticale jusqu’à entendre un ‘’clic ‘’. Pour cette étape, vous pouvez vous aider d’une surface rigide.

Enfin, pièce nasale… vous savez quoi faire.

 

Achats pour particuliers (modèle CROSSBOW) : ici.
Achats pour professionnels (modèle CROSSBOW) : ici.

Achats pour particuliers (modèle ICE) : ici.
Achats pour professionnels (modèle ICE) : ici.