Le système multicouche est un principe d’habillement qui consiste à superposer plusieurs vêtements aux propriétés différentes afin d’avoir la tenue la plus polyvalente et la plus adaptée aux conditions climatiques que l’on va rencontrer.
L’avantage du système multicouche est sa polyvalence, ainsi on pourra passer aussi bien d’un endroit chaud et pluvieux à un endroit froid et sec et dans toutes les situations d’entre deux. Le système multicouche se divise généralement en 3 couches (il peut cependant monter à 4 ou 5 en fonction des différents climats et de ce que l’on recherche comme performance technique).

Je vais maintenant vous présenter les caractéristiques techniques que doivent avoir les différentes couches.

La couche de base :
La première couche est la plus importante mais aussi la plus négligée de toute. Son rôle principal est de maintenir votre température corporelle stable et d’évacuer l’humidité de votre peau vers l’extérieur. Cette couche doit être collée à votre peau afin d’effectuer son rôle au mieux. Vous aurez le choix entre les fibres synthétiques ou les fibres naturelles pour cette couche. Mon conseil : privilégier la laine ! Les premières couches 5.11 et Arc’teryx LEAF sont en laine de Mérinos. Une race de mouton réputée pour la douceur et les qualités thermiques de sa laine. Une première couche en laine vous gardera parfaitement au chaud et au sec, vous n’aurez jamais l’impression de suer à l’intérieur. L’avantage par rapport au synthétique est que la laine est naturellement antibactérienne et antiodeur (testée et approuvée : 3 semaines 7j/7 sans la laver, je sais c’est sale mais c’est pour la science). C’est une fibre autonettoyante, elle gardera ses propriétés thermiques même humide (jusqu’à 30% de son poids en eau absorbé et les propriétés restent inchangées). Elle craint bien moins les fortes chaleurs ou les flammes que le synthétique.

La couche intermédiaire :

Celle-ci doit vous protéger du froid et/ou du vent et aider votre première couche dans le maintien de votre température corporelle. En fonction de votre activité et du temps cette couche pourra prendre diverses formes telles qu’un pull ou une polaire, un coupe-vent, une softshell ou une doudoune. Le mieux étant de privilégier un vêtement qui restera respirant et qui ne gâchera pas tout le travail fourni par votre première couche. (Pour répondre au mieux à la situation cette couche peut être divisée en deux petites couches intermédiaires, une pour le froid et une pour le vent).

La couche externe :

Celle-ci est la couche la moins utilisée mais celle qui doit être la plus performante, c’est aussi généralement la plus chère car les matériaux utilisés sont très techniques. Cette couche doit vous protéger de la pluie. En effet, la plupart des secondes couches mixtes chaleur/vent sont déperlantes et résistent seulement à des petites pluies, la dernière couche est donc là pour faire face au déluge. Mais elle doit également rester respirante pour vous éviter de finir tremper à cause de la condensation que la chaleur de votre corps va produire. C’est là où se trouve le défi : faire un tissu le plus imperméable possible tout en le laissant évacuer la transpiration. On parle de membrane imper-respirante.

Le système multicouche est applicable aussi bien sur la partie haute que la partie basse de votre corps.
Et vous n’êtes pas obligés de porter toutes les couches toujours en même temps, l’intérêt est d’associer les différentes couches entre elles en fonction de la météo.

J’espère que cet article vous aidera à mieux comprendre ce principe et vous donnera des idées de configurations pour l’hiver, n’hésitez pas à partager avec nous la vôtre.

Nos meilleures marques pour bien vous équiper :

5.11 pour les particuliers et pour les professionnels
Arc’teryx LEAF pour les particuliers et pour les professionnels

(Visited 370 times, 1 visits today)