Ce sont les vêtements dont le rôle est de tenir chaud. Ils seront donc dépouillés de tout artifice inutile. Pour moi seul, deux types de vêtements suffises à cette fonction.

Haut technique, c’est un vêtement qui se porte directement sur la couche « contre le corps ». Il ne doit pas comporter de coutures aux niveaux des épaules, bien descendre sur les reins, avoir un col montant sur le cou avec une fermeture éclair de qualité, ne descendant qu’à mi-poitrine, et éventuellement des manches descendantes avec un passage pour le pouce. Ce dernier dispositif est surtout destiné à ne pas avoir de rupture au niveau des poignets quand on porte des gants.
Ce vêtement léger, appelé aussi seconde couche, est également souvent présenté par les fabricants sous un numéro rappelant le grammage du textile employé ou leur poids. Pour ce type en général : 200,210,ou 360 ,400, voire plus, mais nous resterons dans cette catégorie, ainsi que dans cette gamme de poids. Idéalement, il faudrait en avoir un de chaque, cependant un seul sera emporté, par exemple : gamme 200,210 pour les saisons printemps-été, 360,400 automne-hiver, mais il doit être possible de les porter l’un sur l’autres.
Cet effet doit garder la chaleur même humide, car il se porte sur la première couche qui évacue la transpiration, et bien sûr sécher rapidement. D’excellents produits sont disponibles en différents textiles (polaire, polartec, mérinos etc..) bien que moins important que pour la série « contre le corps » il peut être également ignifugé.
Cette série de vêtements contre le corps et les chauds, peuvent provoquer rapidement des mauvaises odeurs , et de l’électricité statique, mais comparé à leurs avantages en terme de poids performance, ces points restes négligeables.
La grosse, c’est l’effet chaud par excellence ! De type doudoune, elle doit comporter deux poches à mains se refermant par fermeture éclair, être ample, fermer par des élastiques aux manches, avoir un col montant sur le cou, mais pas au-dessus du menton, fermer par une fermeture éclair complète, descendre sous les fesses. Elle peut être réversible, claire, foncée, et doit être adaptée aux températures rencontrées : confort à –5°c me paraît suffisant, elle doit pouvoir être portée par-dessus les plaques balistiques.
Ce type de vêtement chaud à l’avantage d’être relativement léger et compressible, c’est l’élément confort des vêtements emportés , elle peut être garnie en synthétique ou partiellement en plumes, la synthétique sera plus lourde mais plus facile d’entretien, la plume sera plus compressible et à poids égal plus chaude, mais d’un entretien plus délicat.
Le poids des grosses varie entre 400 et 600gr pour les plus techniques.

La veste pluie, elle, est destinée à protéger de la pluie et du vent. Elle est confectionnée en matière étanche et respirant de qualité type « Gore tex », sans aucunes doublures. Sa taille doit lui permettre d’être portée par-dessus « la grosse », tout en restant mobile c’est-à-dire capable d’épauler son fusil sans gêne. Elle possède une capuche avec une visière qui peut être portée par-dessus le casque muni de son dispositif de vision de nuit, mais pouvoir être réduite par un dispositif quand celui-ci n’est pas porté. Elle se roule pour former un col, et le bas des manches se serre par une patte velcro (pas de patte en plastique semi rigide). Le vêtement ferme par fermeture éclair, et possède aussi deux poches à l’avant, placées verticalement, fermant par fermeture éclair, et pouvant être ouvertes et fermées par le bras du même côté que celle-ci, puis une poche sur chaque bras au niveau des biceps fermant également par fermeture à glissière à ouverture verticale, avec le même principe de drisse que décrit à la rubrique « les combats ».Elle se porte également sur les plaques balistiques.
Le poids de ces vestes se situe entre 500 et 600 g.
Le pantalon pluie, de la même matière que la veste, ferme à la taille par un élastique réglable par bloqueurs. Le bas des jambes jusqu’aux genoux possède un soufflet fermant par fermeture éclair, permettant de l’enfiler plus facilement avec les chaussures. Il dispose également de deux ouvertures permettant d’accéder aux poches du pantalon de combat.

Vente aux particuliers : ici
Vente aux professionnels : ici

(Visited 85 times, 1 visits today)